Smart Innovative Factory proposée par SMC pour expliquer et tester en live le concept industrie 4.0

Former les futurs professionnels à l’industrie 4.0 ?

| Auteur / Rédacteur: Jean-René Gonthier rédacteur en chef MSM / Gilles Bordet

Voici l'une des nombreuses stations connectées de l'usine didactique proposée par SMC pour les élèves du CPLN.
Galerie: 51 photos
Voici l'une des nombreuses stations connectées de l'usine didactique proposée par SMC pour les élèves du CPLN. (Source : JR Gonthier)

La 4e révolution industrielle, vise à mettre en réseau l'ensemble des outils de production. Afin d'aider les entreprises dans cette progression il s'agit de proposer des formations adéquates permettant de relever le défi de la numérisation des outils de production.

Ainsi, les Écoles Techniques professionnelles du canton de Neuchâtel on investit dans l'enseignement et la formation technique moderne. Le 14 septembre, le système de formation « Smart Innovative Factory » de la société SMC a été inauguré en première mondiale dans le cadre de l’« Automation Academy » sur le site du CPLN à la Maladière. L'industrie est confrontée à une concurrence mondiale accrue : suite au développement de l’Industrie 4.0, de plus en plus de processus sont automatisés et finalement mis en réseau. Cela crée une flexibilité sans précédent, permettant d’atteindre une plus haute compétitivité pour la production de petites séries ou de produits hautement personnalisables.

SMC, spécialiste de l'automatisation industrielle, offre une gamme complète de systèmes de formation dans le domaine technique. Le dernier né est nommé Smart Innovative Factory (SIF400). Des clients de la Suisse romande et des représentants des établissements d'enseignement de toute la Suisse l'ont découvert le 14 et le 15 septembre. Le SIF400 simule l'usine « intelligente » de l'avenir et prouve que la formation professionnelle peut être à la hauteur des exigences de la réalité, vécue sur le terrain, dans les entreprises.

Smart Factory

L'usine du futur sera entièrement mise en réseau, non seulement au sein de l’entreprise elle-même, mais aussi via les données des fournisseurs et des autres ressources industrielles. Ainsi les machines communiquent entre elles, avec le produit et avec la planification des ressources pour optimiser la production. Des capteurs surveillent la production en permanence et permettent une maintenance préventive des équipements, minimisant ainsi les temps d’arrêt. Des appareils mobiles permettent de visualiser et surveiller les processus tandis que la récolte massive des données s'effectue en temps réel. Elles sont analysées dans le but d’optimiser le flux et les outils de production. Le SIF 400, une usine complète en miniature, simule la production d’un produit personnalisé selon les souhaits du client, de la fabrication en passant par l'emballage, la logistique, et au recyclage final des produits.

Ce système didactique peut être configuré et programmé de manière modulable. Il permet la simulation des différentes tâches et situations retrouvées dans l’industrie. Cela permet de promouvoir et développer les connaissances spécifiques à l'industrie 4.0. Et ceci dans divers domaines de formation : automation, électronique, informatique, mécanique et micromécanique. MSM

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 44956036 / Vie des entreprises)