Dossier Industrie 4.0 : Factory5

Factory5, le futur est déjà en marche

Page: 2/3

Entreprises liées

L’i.A fait partie intégrante de ce concept. Pourriez-vous nous citer quelques exemples concrets de l’utilisation de l’intelligence artificielle au sein de Factory5 ?

Samuel Vuadens : En effet, tous les outils connotés « industrie 4.0 » font partie de Factory5. L'objectif est de trouver les outils qui sont industrialisés et fonctionnels :

  • Smartmachine & IoT -> Efficience énergétique
  • Plateforme industrielle - the cloud -> Efficience de la production
  • Modèle économique digital -> Personnalisation de la production
  • Big data et iA -> Maintenance prédictive
  • Jumeau numérique et réalité augmentée -> Bon du premier coup
  • Impression 3D -> Nouveaux métiers
  • Cobots -> Confort
  • Cybersécurité & Blockchain -> Transparence

La plateforme Factory5 veut mettre en avant et utiliser tous les outils digitaux qui sont mûrs et prêts à l'emploi.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 5 images

Vous avez choisi dès le départ de travailler avec l’éditeur de logiciels Odoo pour votre ERP et les nombreuses applications que vous proposez. Pour quelles raisons avez choisi les solutions proposées par Odoo ?

Samuel Vuadens : Plus qu’une solution ERP, Odoo est une plateforme de production, de processus avec différentes applications. Dès le début, en 2007, j'ai repéré cette petite entreprise qui avait compris qu'il fallait se concentrer sur des outils entièrement web. J’ai beaucoup apprécié l’accent mis sur un outil de pilotage des processus d’une entreprise par l’utilisation d’applications.

Aujourd’hui, on voit que c’est un véritable succès. Cela fait 3-4 ans que la solution a réellement pris son envol. Ils sont passé du statut de précurseurs, pionniers, avec 10 employés, à professionnel, avec 5 millions d’utilisateurs et bientôt 2000 collaborateurs. Nous avons l'avantage de connaître personnellement le fondateur car nous étions un de ses premiers clients.

Nous sommes aussi partenaire intégrateur d'Odoo ; nous l'utilisons au quotidien et nous travaillons ensemble sur des solutions intégrées, comme l’IOT box.

Aujourd’hui c’est une véritable solution pour les industriels que je ne peux que recommander.

Quelles sont les avantages de travailler avec des « Apps » plutôt qu’avec des logiciels et sur quels types de matériels ces applications peuvent-elles tourner ?

Samuel Vuadens : Les Apps sont des logiciels. Il faut travailler aujourd’hui en mode « digitale » avec des logiciels nativement web qui permettent d’être pilotés via des plateformes multiples (notamment browsers et applications smartphones).

Les applications que nous utilisons peuvent tourner sur des plateformes de départ web: android, apple, chrome...

Parmi ces applications, lesquelles sont les plus populaires et pour quelles raisons ?

Samuel Vuadens : L’application la plus populaire pour une entreprise, peut-être la plus utile au début, est la facturation. Ensuite, c’est en fonction de l'entreprise et de son environnement. Ce système a l’avantage d’avoir un « front-end » et un « back-end » intimement liés. Le « front-end », le site web avec son shop, est l’élément prépondérant pour générer des ventes. La solution permet notamment d’avoir un suivi des commandes, des paniers, des stocks…

Mettre en réseau ses machines peut souvent s’avérer complexe et chronophage. Votre IoT Box permet cette mise en réseau de manière rapide et simple. Vous avez personnellement participé à son développement avec la société Odoo. Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

Samuel Vuadens : L’IOT Box permet de relier tout un ensemble d'objets ; c'est du plug and play, sous la forme d'un Raspberry pi. Toute la maintenance est assurée par l'éditeur.

Aujourd’hui, si c’est long et coûteux, cela veut dire qu’il y a un problème au niveau des ­softwares. Par exemple, il y a 10 ans, il était plus compliqué d’importer les données de son téléphone sur son ordinateur, cela demandait de le relier avec un câble, certaines fois de trouver le ­software adéquat et de faire plusieurs manipulations. Aujourd’hui, tout est synchronisé directement, si on le souhaite !

Nous le constatons au quotidien chez nous. Avant, nous devions faire appel à un professionnel, ou à quelqu’un qui avait des connaissances et des solutions spécifiques. Aujourd’hui, ce besoin a très fortement diminué et c’est la même chose pour l’industrie.

Je pars du principe que « si je n'y arrive pas moi-même, c’est qu'il y a un problème ». J’aime trouver des solutions intuitives et bien pensées.

(ID:47263057)