Écosystème suisse de parcs technologiques et incubateurs Étude pilote sur l'impact des parcs technologiques

de Source : BAK Economics AG

Related Vendors

L'analyse d'impact systématique, unique dans son genre en Suisse (initiée par Swissparks.ch) donne un aperçu détaillé du rôle que jouent les parcs technologiques et les incubateurs pour start-ups, révélant par la même occasion un écosystème d'innovation solide et dynamique.

Parcs technologiques et incubateurs pour start-ups : un écosystème d'innovation solide et dynamique.
Parcs technologiques et incubateurs pour start-ups : un écosystème d'innovation solide et dynamique.
(Source : Gerd Altmann / Pixabay )

Le développement fructueux de start-ups revêt un rôle majeur dans la capacité d'innovation d'une économie nationale. Le benchmarking, procédé développé par BAK Economics et EvalueScience, permet d'établir une analyse comparative détaillée de la fonction et de l'impact que représentent les parcs technologiques et les incubateurs dans le cadre de l'écosystème des start-ups et des acteurs novateurs en Suisse.

Cette étude pilote a été réalisée en coopération avec Swissparks.ch et les quatre parcs participants, à savoir

Galerie d'images
Galerie d'images avec 6 images

Bio-Technopark Schlieren, Business Parc Reinach, EPFL Innovation Park et Startfeld. Elle comprend une analyse des différents parcs, ainsi qu'un examen des entreprises qui y sont établies.

Rôle des parcs

Structure d'appui pour start-ups : les parcs ne sont pas seulement des gestionnaires immobiliers ; ils exercent également une fonction centrale, dans la mesure où ils permettent une mise en réseau, facilitent les coopérations, accompagnent de nouvelles formes de travail, au même titre qu'ils proposent des activités de lobbying, de mentoring et de conseil.

Passerelle vers la commercialisation : les parcs mettent à disposition l'infrastructure business pour la commercialisation de nouvelles technologies, en relation étroite avec les instituts universitaires et de recherche, tout en visant la promotion de l'entrepreneuriat régional. Une forte proportion du financement est privé (voir figure 2) ; un grand nombre des entreprises se consacrent au développement des technologies d'avenir (voir figure 4).

Impact régional : les incubateurs et les parcs technologiques constituent des outils appropriés pour recruter et installer des entreprises aptes à promouvoir l'emploi et les technologies novatrices dans les régions.

Diversifié et spécialisé : diversité élevée des parcs étudiés (profils technologiques très variés, différentes orientations des parcs technologiques et incubateurs).

Proportion élevée de financements privés

La majeure partie des coûts de fonctionnement des parcs est financée par des fonds privés, c'est-à-dire par les cotisations des membres, les loyers, les redevances de service et par les sponsors. Cette forte proportion confirme le caractère durable de ce business concept, mais aussi le rôle important de l'économie privée, les parcs servant d'interface avec l'enseignement supérieur.

Les parcs regroupent des entreprises dynamiques et résilientes

L'étude pilote comprend un examen de la réussite entrepreneuriale des sociétés implantées dans les parcs, visant à analyser leur évolution de 2015 à aujourd'hui. Il s'avère que le tissu industriel est dynamique et résilient :

  • Taux de survie élevé : parmi les entreprises établies en 2015, seules 5 % manquaient à l'appel en 2020 ;
  • Proportion importante d'entreprises en forte croissance : 17 % des entreprises affichaient une croissance rapide (mesurée en nombre d'équivalents à temps plein) ;
  • Les entreprises restées dans les parcs jusqu'en 2020 affichent une bonne performance comparée à celle des entreprises qui en étaient sorties.

À l’avenir, le renouvellement du benchmarking permettra un monitoring continu de la performance des entreprises et des parcs.

Les parcs : accélérateurs de nouvelles technologies

65 % des entreprises développent de nouvelles applications technologiques. Dans l'incubateur sous

étude, cette proportion est moindre, ce qui s'explique par un modèle opérationnel différent et l'orientation choisie par le parc. Plus de la moitié des entreprises sont des spin-offs d'universités ou d'établissements de recherche.

On observe une spécialisation dans le domaine de la technologie, constat qui est en parfaite cohérence avec la structure technologique en Suisse, fortement focalisée sur les sciences de la vie, TI/numérique et industries MEM. Les parcs et incubateurs constituent un maillon important dans le processus d'innovation, en facilitant la jonction entre la recherche académique et la mise en œuvre commerciale des innovations réalisées au sein des entreprises.

MSM

(ID:48425362)

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement