Entretien du mois : Interview avec Frédéric Springmann, directeur de Springmann SA

Equipements de pointe pour une production de qualité

| Auteur / Rédacteur: Propos recueillis par Gilles Bordet, rédacteur MSM / Gilles Bordet

Frédéric Springmann, directeur de Springmann SA.
Galerie: 5 photos
Frédéric Springmann, directeur de Springmann SA. (Source : MSM)

Depuis 1920, Springmann SA représente en Suisse de manière exclusive des fabricants essentiellement européens de machines-outils et d'outillages jouissant d'une réputation mondiale. La force de l'entreprise se situe surtout dans les moyens d'usinage par enlèvement de matière.

Springmann SA représente les marques suivantes : Anca (affûtteuses CNC), Cooksongold (fabrication additive pour métaux précieux), Diskus Werke (rectification plane double face), Geibel & Hotz (rectification plane, profil et cylindrique), Hembrug (tournage dur), Henninger (broches haute-vitesse, têtes de fraisage angulaires), Höckh (nettoyage de pièces automatique), Kehren (rectifieuses CNC à table circulaires), Klein (rectification des centres), Lipemec (rectifieuses cylindriques et planes, presses), Mössner (scies à ruban), Naxos-Diskus (meules et produits abrasifs), Rösler (technologie de traitement des surfaces), SHW (centres d'usinage XXL) et Zoller (appareils de mesure et de préréglages d'outils).

L'entreprise assure grâce à ses techniciens et ceux de ses fournisseurs un service après-vente réactif et de grande qualité.

Entretien avec Frédéric Springmann, directeur de Springmann SA.

MSM : Quels produits et nouveautés exposerez-vous lors du salon EPHJ-EPMT-SMT ?

Frédéric Springmann : Notre présence sera surtout l’occasion de rappeler que, malgré notre volonté de céder le secteur tournage à notre fournisseur Index-Traub, notre société poursuit ses activités dans les autres secteurs. Les visiteurs du salon pourront aussi découvrir notre nouveau partenaire Rösler Schweiz AG dont la renommée n’est plus à faire. Rösler Oberflächentechnik GmbH est une référence mondiale pour la fabrication d’installations de tribofinition et de sablage, de systèmes de laquage et de conservation, d’équipements périphériques (séchage, nettoyage) ainsi que pour la technologie d’application permettant un traitement de surfaces rationnel de métaux et autres matériaux.

MSM : De manière générale, la structure des salons est-elle toujours adaptée aux besoins des exposants comme des visiteurs ?

Frédéric Springmann : Internet est devenu un outil parfait pour se renseigner. Mais je suis encore convaincu que le contact personnel, tel qu’il se crée sur les salons, joue encore un rôle essentiel dans les affaires quand il s’agit de s’accorder « la confiance »; cette valeur à dimension humaine qui fait que, au-delà des contrats, tout est mis en œuvre pour établir une collaboration pérenne.

MSM : Un salon reste-t-il l’endroit idéal pour générer des ventes et de nouveaux contacts ?

Frédéric Springmann : Compte tenu de l’afflux d’emails, d’appels téléphoniques ou de visites auxquels nous devons tous faire face tous les jours, j’y vois une opportunité de contact que le client choisi lui-même, avec plus de disponibilité que dans son environnement quotidien.

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 45933263 / Machines-outils)