Interview exclusif de Gene Haas, chez Urma AG

Efficacité de l’usinage à un bon prix

| Auteur / Rédacteur: Jean-René Gonthier / Jean-René Gonthier

Gene Haas directeur général de Haas Automation Inc, et Urs W. Berner directeur d'Urma AG le distributeurs des machines-outils Haas en Suisse (de gauche à droite). En arrière plan le centre d'usinage Haas VF-2SS Super-Speed 762x406x508 mm, 22,4 kW et 12'000 tr/min.
Galerie: 67 photos
Gene Haas directeur général de Haas Automation Inc, et Urs W. Berner directeur d'Urma AG le distributeurs des machines-outils Haas en Suisse (de gauche à droite). En arrière plan le centre d'usinage Haas VF-2SS Super-Speed 762x406x508 mm, 22,4 kW et 12'000 tr/min. (Image: JR Gonthier)

A l’occasion des portes ouvertes d’Urma et de la venue du pilote Romain Grosjean du team de Formule 1 HAAS, la rédaction a posé quelques question à Gene Haas, le fondateur, propriétaire et président du fabricant de machines outils Haas Automation Inc.

La rédaction du MSM a eu la chance de pouvoir s'entretenir avec Gene Haas, directeur général du célèbre fabricant américain de machines-outils Haas Automation Inc.

MSM : Si vous en aviez les moyens financiers, quel fabricant suisse de machines-outils seriez vous tenté de racheter?

Gene Haas : C’est une question intéressante, je suis entrain de m’imaginer des sociétés suisses comme Voumard ou Reishauer ou Tornos. Je réalise que leurs business sont si éloigné du mien que je n’en achèterais aucune, car nous sommes en fait trop distant du point de vue des préoccupations technologiques. Cela ne ferait pas de sens.

MSM : Les machines Haas sont réputées pour être fiables et financièrement accessible, que manque-t-il pour surpasser encore vos concurrents?

Gene Haas : Quand nous avons commencé nous avions effectivement axé notre business dans une gamme de prix abordable, mais maintenant nous avons de plus en plus de concurrents qui nous attaquent de front également sur le prix. Désormais nous innovons par un design très original, plus simple à assembler, plus épuré avec moins de pièces. Réaliser des machines de façon plus rationnelle, ayant une plus grande fiabilité, une plus grande vitesse et précision. Nous avons passé beaucoup de temps sur l’étude fondamentale des machines-outils. Nous avons mis une grande importance dans la convivialité de nos centres d’usinage. Vous savez, chacun désire posséder des machines plus rapides, moins bruyantes, plus simples et bien sur d’une grande fiabilité.

Actuellement nous débutons notre deuxième et même notre troisième génération de machines. Elles n’ont en fait pas énormément changé depuis le début, mais ce sont de multiples modifications. Ainsi les parois des portes sont désormais en verre, soit l’amélioration globale de nos machines.

MSM : Comme directeur général avez-vous encore une certaine influence au sein du département de R&D?

Gene Haas : C’est là que je passe la plupart de mon temps au sein de Haas Automation Inc. Après toutes ces 35 années passées je sais ce qu’il est encore possible d’améliorer. Et à chaque amélioration je me dis qu’avec le temps il y en aura d’autres encore. Rien ne reste figé, je tente toujours d’améliorer la convivialité de l’utilisateur. Car après toutes ces années je sais que ce que nous avons créé par le passé deviendra dans le futur encore améliorable.

MSM : Quand vous voyez le design d’un autre fabricant tel que DMG Mori, qu’en pensez-vous?

Gene Haas : En fait nos machines sont similaires. Lorsque le carénage est retiré, les différences ne sont plus si importantes que cela. Certains font encore des designs de carrosserie plus carrés, plus traditionnels, nous avons choisi un look à la fois simple et fonctionnel.

Tenté par d'autres secteurs ?

MSM : Haas est actif dans les machines de tournage et de fraisage. Seriez-vous tenté de vous lancer dans un autre créneau de machines, tel que la rectification?

Gene Haas : Nous allons rester dans le secteur où nous excellons, soit les machines standard de tournage et de fraisage. Par contre nous allons affiner la gamme avec la famille de machines UMC comportant 5 axes. Il y a de plus en plus de demande dans ce secteur exigeant des machines capables de réaliser des pièces plus complexes tout en étant précises. Il y a de beaux exemples de pièces dans l’aéronautique et dans l’usinage de matériaux exotiques tels que les fibres de carbone. Nous l’avons expérimenté au sein de notre équipe de Formule 1 avec le team Haas. Il y a encore du potentiel de développement dans notre secteur de l’usinage.

MSM : Haas propose une quantité de périphériques maison que les autres fabricants ne proposent pas, tel que l'embarreur, la gestion des copeaux, de l'huile et autres.

Gene Haas : Nous proposons l’essentiel des périphériques pour les utilisateurs de petite envergure n’ayant que 1 ou 2 machines Haas, ainsi ils n’ont qu’un seul fournisseur, c’est plus facile pour eux.

MSM : Le logo de Haas est presque suisse (en tout cas la couleur), est-ce cela qui vous aide à vendre des machines en Suisse?

Gene Haas : Les clients suisses sont particuliers, ils ne font pas grand cas du prix de vente de nos machines, par contre ils exigent de bonnes performances et de la qualité. En bref, le client suisse est l’un des plus difficile à contenter, il est exigeant. Il est prêt à payer le juste prix pour une performance atteinte. Par contre dans le reste du monde c’est le prix qui vient en tête des préoccupations de l’acheteur.

MSM : Est-il exact que vous ne proposez que des machines standard et que vous n’entrez pas en discussion sur des solutions spécifiques correspondant aux voeux précis du client?

Gene Haas : Effectivement, en nous demandant des options supplémentaires, tel que le déplacement d’une broche, ce n’est plus rentable, les coûts de modification deviennent trop importants.

Les machines Haas sont aussi utilisées par des horlogers suisses

MSM : Est-ce que vos machines sont couramment utilisées chez les horlogers asiatiques et américains?

Gene Haas : Je ne savais pas qu’il y avait des horlogers aux Etats Unis! Mais mis à part le Japon, la Chine et la Suisse, je ne vois pas où l’on trouve des fabricants de montres mécaniques. Mais il est vrai que nous avons vendu quelques centres d’usinage compacts à des horlogers suisses.

MSM : Combien de centres d’usinage Haas sont utilisées à Maranello sur le site de Ferrari?

Gene Haas : Il y a deux ou trois machines UMC 750 qui sont en fonction dans cet atelier.

MSM : Merci de nous avoir accordé cet entretien. MSM

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 44339458 / Machines-outils)