Championnats Vaudois de l'Industrie, un succès!

Des graines de champions portent l'industrie vaudoise

| Rédacteur: Gilles Bordet

Les 8 finalistes chez les polymécaniciens. Sur le poduim du premier au 3ème, Alexandre Voutaz, Forces Aériennes-Payerne, Allan Pellaton, CPNV et Sylvain Vuilleumier, EPFL.
Galerie: 9 photos
Les 8 finalistes chez les polymécaniciens. Sur le poduim du premier au 3ème, Alexandre Voutaz, Forces Aériennes-Payerne, Allan Pellaton, CPNV et Sylvain Vuilleumier, EPFL. (Image : Mecaforma)

>> Lors du Salon des métiers et de la Formation qui a eu lieu au Palais de Beaulieu à Lausanne en fin novembre 2015 étaient organisés les Championnats Vaudois de l'industrie. Ce concours destiné aux apprentis des branches MEM a vu 32 finalistes se disputer les plus hautes marches du podium. Un jury composé d'enseignants professionnels du CFVI, de l'ETML, du CPNV ainsi que des Chefs experts du canton ont eu la difficile tâche de départager les meilleurs d'entre eux.

Organisé sur et pendant le Salon des métiers et de la Formation, ce championnat a demandé une logistique assez importante. En effet une petite usine avait été montée pour l'occasion sur le stand « Village Technique » de Mecaforma, afin de permettre à tous les finalistes de travailler dans les meilleures conditions. Cela sous-entend, un ilot par profession, soit des machines-outils pour les Polymécaniciens, poste à souder et machine de tôlerie pour les Constructeurs d'appareils industriels, oscilloscope et multimètre pour les Electroniciens et montages pneumatiques et électriques pour les Automaticiens. A noter que le stand « Village Technique » de Mecaforma est le plus grand du salon grâce aux efforts conjoints du GIM-CH et de tous ses partenaires, il est aussi celui qui attire le plus de visiteurs.

Un concours pour les meilleurs des meilleurs

Ce concours est ouvert aux jeunes des 4 professions citées ci-dessus, qui sont un peu les métiers phares de la branche MEM, et cela dès la 3e année d'apprentissage. L'inscription est gratuite et les candidats sont sélectionnés par les jurys sur la base du dossier qu'ils auront présenté ainsi que de leur bulletin de notes du dernier semestre scolaire et des notes de l'examen partiel. Une évaluation, sous forme d'entretien, est ensuite effectuée avant de le qualifier pour la finale des Championnats Vaudois de l'Industrie. Motivation, mérite, persévérance, engagement peuvent faire pencher la balance.

Les 32 finalistes se sont succédé sur le stand pendant 5 jours, chaque épreuve durant une journée. Il y a 2 épreuves par métier, par exemple pour les Polymécaniciens il y a une pièce de tournage et une de fraisage avec des complications particulières liées au métier. Ces pièces seront ensuite notées par le jury par rapport à un barème préétabli pour définir la place de chaque apprenti(e) du premier au dernier. Les 3 premiers vainqueurs de chaque corps de métiers se sont vus remettre chacun leur médaille, or, argent et bronze. A savoir que ces magnifiques médailles, en aluminium, ont été usinées à Mex par les apprentis du CFVI sur des fraiseuses CNC Fehlmann après FAO avec GibbsCAM avant d'être eloxées en couleur, jaune, naturel et noir. Ils ont reçu en prime un prix et leur diplôme mais surtout, en dehors de la satisfaction d'être monté sur le podium, la cerise sur le gâteau est la qualification pour les Championnats Suisses (Swisskills). Le classement des Championnats Vaudois de l'Industrie est visible sur le site de Mecaforma à l'adresse suivant : www.mecaforma.ch/championnats. Les premiers pour chaque métier sont : Dylan Morocutti du CPNV pour les Automaticiens, Julien Gasser de l’ETML pour les Electroniciens, Jordan Pasquier de chez Herren Frères & Cie à Yverdon pour les Constructeurs d'appareils industriels et Alexandre Voutaz des Forces Aériennes à Payerne pour les Polymécaniciens.

Un Salon pour les jeunes

Le Salon des métiers et de la formation est ouvert à tous les jeunes qui cherchent à apprendre un métier. Presque tous les métiers sont représentés mais nous nous intéressons ici aux métiers de notre branche, l'industrie des machines, représentée par l’impressionnant stand « Village Technique » de Mecaforma (GIM-CH) et de ses co-exposants à savoir : Swissmem, le CFVI, Bobst SA, l'ETML, Matisa SA, L'EPFL, Brütsch et Rüegger, l'EPFL, Bosch-Sapal SA et la FSPM.

« C'est un salon sur la promotion des métiers de manière très vaste et général et nous représentons ici évidemment tous les métiers de l'industrie. Nous avons en tout 7 métiers qui sont présentés ici. Le concept de ce stand est le suivant : Le CFVI (Centre de formation vaudois de l'industrie) avec différents co-exposants viennent sur place avec des formateurs et des apprentis pour présenter un métier. » explique Antonio Rubino, Secrétaire Général du GIM-CH. Les jeunes qui se rendent sur ce stand peuvent découvrir 7 de nos professions représentées, à savoir Automaticien-ne, Electronicien-ne, polymécanicien-ne, Constructeur-trice d'appareils industriels, Dessinateur-trice Constructeur-trice industriel-le et Agent-e technique des matières synthétiques. Ces métiers débouche sur un CFC en 4 ans mais il y a aussi des métiers avec un CFC en 3 ans, il s'agit de Monteur-se automaticien-ne, Mécanicien-ne de production et Opérateurs-trice sur machines automatisées.

Nos visiteurs pourront surtout voir de leurs propres yeux à quoi ressemblent les métiers de l'industrie MEM, discuter avec des apprenti(e)s de leur âge qui sont en cours de formation et avec les formateurs présents. Ces derniers présentent les métiers en donnant des informations relatives aux prérequis pour exercer tel ou tel profession, compétences scolaires mais aussi manuelles. Mais c'est surtout la présentation de pièces techniques qui peuvent être manipulées et auscultées sous tous les angles qui plait aux jeunes visiteurs.

Entendre le bruit caractéristique d'une machine CNC en plein travail attire déjà les visiteurs dès l'entrée du salon, mais il y a aussi les « machines à Tinguely » des automaticien(e)s qui font circuler une balle de ping-pong grâce à la force pneumatique le long d'un parcours torturé. Mais c'est aussi une imprimante 3D ou encore un petit robot humanoïde qui ont attiré les jeunes passionnés de nouvelles technologies sur le stand. Bien-sûr l'animation phare c'est le Championnats Vaudois de l'industrie avec ses finalistes qui s'affrontent devant un publique nombreux. En prêtant l'oreille ici et là il est fascinant de constater à quel point les jeunes sont curieux et entament de grandes discussions avec les apprentis présents lors de ce salon. Avoir des intervenants du même âge qu'eux rend la prise de contact plus facile, mais c'est surtout la fierté et la motivation des apprentis présentant leur profession qui fait plaisir, car leur passion est vraiment contagieuse et animée par la fougue de leur jeunesse.

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 43830656 / Vie des entreprises)