Dossier horlogerie

Création d'une nouvelle marque

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

A gauche, Rodolphe Cattin, un artiste accompli, mature, esprit rebelle, il sillonne la planète et s’impose très vite comme l’un des designers horlogers les plus convoités de son temps. Formé à l’Ecole d’Art Appliqué de La Chaux-de-Fonds, il travaille pour les plus grands noms de l’horlogerie et de la Haute couture tout en cultivant son propre espace artistique. et à droite Thomas Meier le CEO de la Manufacture Rodolphe Cattin.
Galerie: 11 photos
A gauche, Rodolphe Cattin, un artiste accompli, mature, esprit rebelle, il sillonne la planète et s’impose très vite comme l’un des designers horlogers les plus convoités de son temps. Formé à l’Ecole d’Art Appliqué de La Chaux-de-Fonds, il travaille pour les plus grands noms de l’horlogerie et de la Haute couture tout en cultivant son propre espace artistique. et à droite Thomas Meier le CEO de la Manufacture Rodolphe Cattin. (Image: Manufacture Rodolphe Cattin)

>> La «MRC» ou La Manufacture Rodolphe Cattin s'est créée l'an passé. Revenons sur cet événement et surtout sur une nouvelle sorte de structure où le sous-traitant et ses compétences sont de retour sur le devant de la scène.

MSM: Monsieur Thomas Meyer, quelles sont vos fonctions exactes au sein de l'entreprise?

Thomas Meyer: CEO de la Manufacture Rodolphe Cattin. Mon collègue, complice et associé fondateur de MRC est le designer Rodolphe Cattin lui-même.

MSM: Qu’est ce qui définit l'entreprise Manufacture Rodolphe Cattin comme une véritable «Manufacture»?

Thomas Meyer: Lors de nos débuts, notre intention première n'était pas d'apposer le terme «Manufacture». Mais c'est plutôt nos partenaires qui nous ont incités à adjoindre ce qualificatif au nom de l'entreprise. Et en fait c'est effectivement ce que nous sommes. Ce terme englobe l'ensemble de tous les métiers et compétences de l'horlogerie, soit le mouvement la boîte, le verre saphir et le bracelet. Nous réunissions autour de la Manufacture Rodolphe Cattin l'ensemble de ces caractéristiques, de ces métiers.Rappelons que le vocabulaire depuis le milieu du 18e siècle a beaucoup évolué. Dans les montagnes neuchâteloises à cette époque là, soit après le grand incendie qui a détruit la totalité de La Chaux-de-Fonds, la reconstruction a été faite avec un schéma très taylorien de l’organisation du travail, pour devenir la cité de l'horlogerie par excellence. Au début du 19e siècle on y trouvait la Manufacture de boîtes, à côté de la manufacture d'aiguilles, idem pour les cadrans...les mouvements. Ce n'est qu'en ce lieu, dans les montagnes neuchâteloises au Locle et à la Chaux-de-Fonds que l'on pouvait trouver l'ensemble de ces compétences réunies sous un même ciel; on appelait alors la Cité Horlogère LA MANUFACTURE. Au sein de notre manufacture c'est exactement la même chose que nous avons recréée. Auparavant on appelait cela une fabrique et maintenant le vocable a changé et c'est devenu une manufacture. Nous avons voulu en un certain sens rendre hommage à cette période plus ancienne et antique en nous entourant des meilleurs en se fidélisant sur le long terme.

Pour compléter ce thème
 
Le fabricant de mouvement mécanique
 
Un produit d'exception: la montre haut de gamme
copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 27552150 / Fabrication)