Confirmation des tendances amorcées l'an passé

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Impressions de la «Hall of Desires» en 2010. (Image: Baselworld)
Galerie: 3 photos
Impressions de la «Hall of Desires» en 2010. (Image: Baselworld)

>> L'industrie horlogère suisse est en ébullition. En effet, à quelques semaines de BASELWORLD et alors que la reprise est désormais incontestable, horlogers, bijoutiers et fournisseurs lèvent le voile sur leurs dernières créations. Si la crise semble bel et bien se conjuguer au passé, l'heure n'est pourtant pas encore au faste.

Plus que jamais, les garde-temps sont le témoin d'un savoir-faire helvétique authentique reflété par une architecture sobre, modeste et raisonnable. Baselworld 2011, le plus important salon mondial de l'Horlogerie et de la Bijouterie, ouvrira ses portes du 24 au 31 mars prochain.

Tendance d'un luxe non-ostentatoire

Cette manifestation, ce grand rassemblement du luxe, de l'horlogerie et de la joaillerie sera à nouveau l'occasion pour les Exposants suisses de présenter les modèles de demain. Pour la deuxième année consécutive et portée par la crise passée, la tendance est à la nostalgie et au vintage, à des lieux de l'extravagance et des excès du début du XXIe siècle. Ainsi, de nombreux garde-temps inspirés des années 50 et 60 fleurissent aux côtés de modèles historiques revisités. Ce retour aux sources des acteurs, tout comme de leurs clients, se traduit par des modèles centrés sur un esthétisme sobre, des fonctionnalités utiles et un confort optimal. Côté Haute Horlogerie, l'accent est mis sur les complications techniques et prestigieuses - tourbillons, répétitions et sonneries, entres autres - faisant ainsi honneur au savoir-faire helvétique originel, autant centré sur le cœur du garde-temps que sur son apparat.

Tout semble alors question de bon dosage. Les boîtiers reviennent à la raison en s'affichant ronds, plats, fins et au diamètre relativement modeste de 40 à 46 mm chez l'homme et 34 à 40 mm chez la femme. Les cadrans bien qu'épurés au maximum, sont finement travaillés- en relief, plats, ajourés ou totalement squelettes - pour un rendu sans artifices. Le monochrome ou bicolore donnent également le ton. Le noir, le blanc et l'argent qui font partie de la palette naturelle des horlogers ne sont plus une surprise, mais le bleu revient sur le devant de la scène et obtient de plus en plus les faveurs du public. Gages de qualité, les bleus proposés sont le résultat d'un traitement thermique particulier et se déclinent en plusieurs teintes, du subtil au galvanique.

La tendance lourde : le néo-classicisme

Si les marques puisent leur inspiration dans leur passé, elles n'en oublient pas pour autant les techniques avant-gardistes mises au point ces dernières années. Ce savant mélange de retro et de contemporain nous conduit à parler de néo-classicisme. Côté matériaux, titane, céramique, fibre de carbone, caoutchouc et dérivés ne sont plus synonymes d'exclusivité et donnent lieu à des garde-temps résolument hétéroclites. Les verres saphir, désormais déclinés sous forme de carrure ou de cadran, transparents ou fumés, se voient utilisés à de nouvelles fins esthétiques. Finalement, le mouvement, centre névralgique du garde-temps, se conjugue désormais tant au féminin qu'au masculin. Calibre mécanique maison ou non, calibre vintage retravaillé ou fraîchement créé, il est soigné, décoré, et son va-et-vient incessant se laisse souvent admirer par le fond du boîtier transparent.

Une très nette reprise en 2010

Après une année 2009 marquée par un fort recul, 2010 a été témoin d'une reprise initiée dès janvier, mais qui n'a depuis cessé de croître. Alors que 2009 enregistrait des exportations horlogères de 13.2 milliards, 2010 affiche des exportations à hauteur de 16.2 milliards, soient 3 milliards de plus. En 2010, la croissance, atteignait plus de 22%, un niveau supérieur à 2007, année pourtant qualifiée d'excellente, ce qui laisse augurer de très bons résultats pour l'année à venir. <<

Pour compléter ce thème
 
Les marques suisses à Bâle
 
Un pas de plus vers le virtuel

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 25899520 / Agenda)