Rétrospective du concours national de Science et Jeunesse

Concours national 2019 : 7 romand(e)s se distinguent

| Auteur / Rédacteur: Source : Science et Jeunesse / Gilles Bordet

Le Concours national de Science et jeunesse offre l’opportunité idéale aux jeunes étudiant(e)s d’approfondir leur sujet préféré et de l’étudier d’un point de vue scientifique.
Galerie: 1 photo
Le Concours national de Science et jeunesse offre l’opportunité idéale aux jeunes étudiant(e)s d’approfondir leur sujet préféré et de l’étudier d’un point de vue scientifique. (Source : RIECHSTEINER)

La cérémonie de remise des prix s'est déroulée le 4 mai à la HSR de Rapperswil. Parmi les 109 jeunes chercheur(euse)s récompensé(e)s pour leurs travaux lors de la Finale du 53e Concours national, 7 jeunes Romand(e)s ont été primé(e)s pour leur travaux exceptionnels dont 3 jeunes femmes qui remportent des prix spéciaux.

Moment fort en émotions, récompense de nombreux mois de labeur, la cérémonie de remise des prix a eu lieu le 4 mai. Des prix en espèces d'une valeur totale d'environ 85'000 CHF ont été décernés en fonction de la mention obtenue ainsi que 23 prix spéciaux envoyant les meilleur(e)s lauréat(e)s dans des événements scientifiques internationaux tel que le European Space Camp en Norvège.

Sur les 7 jeunes Romand(e)s finalistes, 2 ont reçu la mention bien, 4 très bien et 1 excellent et 3 jeunes chercheuses ont de plus reçu des prix spéciaux. Océane Patiny, de Lausanne, a reçu un prix qui lui permettra de représenter la Suisse lors du très réputé concours scientifique européen (EUCYS) à Sofia, Bulgarie. Chloé Mayoraz s’envolera pour Taïwan afin de présenter son travail à un concours pour jeunes scientifiques du monde entier (TISF). Nora Irzik, de Fribourg, se distingue également grâce à son travail sur l’ostéochondrome multiple héréditaire et est invitée à participer à une conférence scientifique de 2 jours des Life Sciences Switzerland à l’Université de Zurich.

Les thématiques de recherche plurielles que les lauréat(e)s ont choisies montrent les préoccupations qui habitent cette génération de jeunes talents : identifier des bactéries capables de dégrader des micropolluants d’origine pétrolière dans les eaux du lac Léman; comprendre les implications sociales et les composantes médicales d’une maladie rare : l’ostéochondrome multiple héréditaire; fabriquer de A à Z un mécanisme capable de déplacer son centre de gravité pour mettre un objet en mouvement.

Jérémie Aebischer, responsable de projet pour le Concours national, le confirme : « Cette année, il y a beaucoup de projets qui traitent de problématiques qui ont un lien direct avec notre société. (…) C’est très impressionnant de constater toute l’énergie et le travail supplémentaire que les jeunes fournissent pour améliorer leurs travaux qui sont présentés au Concours national ».

Informations générales sur le Concours national 2019

Les 91 travaux ont été répartis en sept domaines de spécialisation :

  • Biologie, Environnement
  • Chimie, Biochimie, Médecine
  • Design, Architecture, Arts
  • Histoire, Géographie, Économie,

Société

  • Littérature, Philosophie, Langues
  • Mathématiques, Informatique
  • Physique, Technique
  • Nombre total de participant(e)s :

109 jeunes

  • Écoles de maturité gymnasiales :

94 élèves

  • Écoles professionnelles :

15 apprenti(e)s

  • Femmes : 55, Hommes : 54 MSM

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 45934868 / Nouvelles)