Rechercher

Dossier: Travail de la tôle - Interview d'une personnalité de l'industrie Comment rester compétitif au niveau international ?

Rédacteur: Gilles Bordet

>> Rien de tel que l'innovation pour rester attractif au niveau international. Interview de Cédric Böhlen, directeur de production et de Michel Bochud, responsable du département tôlerie au sein de la société Progin SA Métal sise à Bulle. Beaucoup de magnifiques bâtiments sont habillés de façades ayant pour origine Progin SA Métal. Cette entreprise spécialisée dans le travail de la tôle, façades métalliques, serrureries et tôlerie industrielle fête cette année ses 30 ans d'existence.

Entreprises liées

De gauche à droite: Cédric Böhlen, directeur de production et Michel Bochud, responsable du département tôlerie pour la société Progin SA Métal
De gauche à droite: Cédric Böhlen, directeur de production et Michel Bochud, responsable du département tôlerie pour la société Progin SA Métal
(Image: Progin SA Métal)

MSM: En matière de tôlerie et de découpage, y-a-t-il une tendance actuelle qui se dessine en termes de demandes et d’attentes de la part de la clientèle ?

Cédric Böhlen / Michel Bochud : Dans notre domaine d’activité, les délais très serrés nécessitent une gestion des stocks optimales et une très grande réactivité de l’organisation et des ressources tout en maîtrisant les coûts de production ainsi que la qualité.

MSM : Quel procédé utilisez-vous pour assurer la traçabilité et l’authentification des produits fabriqués ?

Cédric Böhlen / Michel Bochud : Nous travaillons avec des logiciels informatiques performants qui permettent de planifier dans le détail tous les travaux qui composent notre charge de travail. Chaque pièce par projet est identifiée de manière unique tout au long de notre chaîne logistique.

Galerie d'images
Galerie d'images avec 58 images

MSM : En termes de procédés de fabrication utilisés, la Suisse se démarque-telle des autres pays ?

Cédric Böhlen / Michel Bochud : Nous pensons que les méthodes sont relativement uniformes par rapport aux autres pays européens. Reste que nos taux horaire plus élevés nous obligent à être innovants et créatifs avec un esprit d’équipe fort pour rester compétitif au niveau international.

MSM : En tant qu’utilisateur, qu’espérez-vous de la part des fabricants de machines de tôlerie en terme d’évolution technique pour les années à venir ?

Cédric Böhlen / Michel Bochud : Nous sommes très attentifs à l’évolution technologique des machines et attendons des outils de production qui soient de plus en plus intégrés informatiquement et qui permettent une part d’automatisation plus élevée afin de réduire nos temps de production à faible valeur ajoutée.

MSM : Quel est le savoir-faire dont votre société est la plus fière ?

Cédric Böhlen / Michel Bochud : Progin SA Métal est une entreprise suisse spécialisée dans la réalisation de façades métalliques high-tech. Ses principaux domaines d’activités recouvrent la tôlerie industrielle, la serrurerie et les façades métalliques en verre et métal, particulièrement réputées pour leur esthétisme et leur durabilité. Son département tôlerie ultra performant, notamment doté d’une découpeuse laser à fibres optiques et d’une plieuse dernière génération (également de marque Bystronic), permet à Progin SA Métal de réaliser toutes sortes d’ouvrages métalliques pour divers secteurs.

Forte de nombreuses références, telles que l’EPFL, l’Aéroport international de Genève, le Swiss Technology Centre de Nestlé, le siège mondial de la Fédération internationale de basketball et les Hôpitaux Universitaires de Genève, pour se limiter à quelques exemples.

Progin SA Métal se distingue par son expertise du métier, sa capacité à développer des solutions techniques économiques et la qualité de ses travaux réalisés sur mesure.

MSM : Au cours de la dernière décennie, quelle a été l’évolution (procédé, alliage, contrôle…) qui a, selon vous, le plus marqué le monde de la tôlerie ?

Cédric Böhlen / Michel Bochud : Ce qui est le plus marquant, c’est l’évolution des machines de production en général, mais plus précisément la découpe laser à fibres optiques qui permet de réaliser un éventail large de produits. L’intégration informatique via un logiciel de dessin 3D sur ces appareils est également une évolution positive de notre métier. <<

(ID:42928916)