Lean Management 4.0 Comment accroître l'efficience de son entreprise

de Source : T&A | Taskforce&Advisor

Les 2 moteurs clés qui permettent un accroissement drastique des performances d'une entreprise, dans sa globalité, sont l'efficience et la compétitivité. Les experts de T&A | Taskforce&Advisor nous en disent plus.

Fournisseurs liées

Cartographie VSM 4.0 d'un processus.
Cartographie VSM 4.0 d'un processus.
(Source : T&A Taskforce & Advisor / iFAKT)

L'efficience est la capacité d'une entreprise à générer un maximum de profit avec un minimum de ressources humaines, matérielles et financières. La compétitivité, quant à elle, est l'aptitude d'une entreprise à demeurer concurrentielle grâce à l'attractivité technologique et commerciale de ses produits et de ses services perçus et achetés par les marchés, contribuant ainsi à faire croître le profit de l'entreprise.

L'importance du contexte

Dans le contexte économique actuel, comment faire face, en même temps, à la rareté des compétences sur le marché de l'emploi et à un environnement mondial devenant de plus en plus concurrentiel, contraignant et incertain ?

Galerie d'images

La crise sanitaire a été un spectaculaire révélateur de la fragilité de l'économie mondiale mais aussi de la fragilité sociale et culturelle de la population. À l'heure où l'économie suisse, se redresse plutôt bien, force est de constater que bien des choses ont changé à cause de la pandémie. Rareté des compétences aussi bien sur marché national qu'international, une attractivité qui se réduit, de plus en plus, pour les métiers demandant une présence en usine, une disponibilité de fonds d'investissements beaucoup moins accessibles pour les secteurs industriels traditionnels, baisse des ventes, respectivement baisse des bénéfices, pour les actionnaires et les investisseurs.

Dans ces circonstances, quelles seraient les opportunités auxquelles les PME pourraient faire appel afin de retrouver le chemin de la croissance ?

Pour relever le défi, les entreprises peuvent adopter les deux concepts industriels qui sont indubitablement les « meilleures pratiques » les plus performantes au monde :

  • Lean management 4.0 pour jouer sur l'efficience ;
  • Industrie 4.0 pour jouer sur l'efficience et la compétitivité.

Ces « meilleures pratiques » sont présentées ci-après en tant qu'approches stratégiques intégralement complémentaires avec l'approche top-down pour l'industrie 4.0 et l'approche bottom-up pour le lean management 4.0.

La problématique de l'efficience

L'approche bottom-up est donc une approche 4.0 basée sur le lean management. Toyota est par exemple devenu en 2007 le premier constructeur de voitures au monde pour avoir mis en pratique, durant plusieurs décades, les principes du lean.

Basée sur les 14 principes lean de Liker (2001), Taskforce&Advisor a développé l'approche bottom-up d'une façon telle que toutes les activités réalisées ainsi que tous les résultats obtenus durant les 5 phases soient intégralement valorisés et repris dans les phases successives. L'avantage qui en découle permet de conserver une cohérence absolue dans l'approche et une capitalisation des informations et connaissances unique dans la recherche de l'efficience absolue.

  • Phase 1 : Gemba Walk - Observer afin d'identifier les pistes d'amélioration
  • Phase 2 : Value Stream Mapping - Digitaliser la Chaîne-de-valeurs
  • Phase 3 : 3D simulation - Digitaliser et simuler en 3D les flux physiques
  • Phase 4 : IoT - Digitaliser les connexions entre machines-équipements-objets pour une intégration verticale des données
  • Phase 5 : Visual Management – Gestion et contrôle visuel des opérations et des ressources

Phase 2 : Value Stream Mapping

La phase 2 consiste à cartographier et digitaliser la chaîne de valeur d'un processus. La digitalisation d'un processus au moyen d'un outil comme la Value Stream Mapping permet de connaître, maîtriser et tracer, à tous les niveaux et dans tous les détails, chaque opération ainsi que chaque interaction qui composent la chaîne de valeur de l'entreprise. Cela permet de calculer ou mesurer, via l'outil VSM 4.0 de iFAKT, partenaire de Taskforce&Advisor, de nombreux indicateurs, comme entre autres :

  • OEE – Overall Equipment Effectiveness (TRS-Taux de Rendement Synthétique)
  • LT - Lead Time
  • PT - Process Time
  • CT - Cycle Time
  • AV - Added value / NAV – No Added Value
  • AR - Activity Ratio

Au cours de cette phase 2, la cartographie ainsi que toutes les données du processus qui ont été observées et collectées en phase 1, sont transférées dans l'outil VSM 4.0. Une fois les données du processus introduites, cela permet de :

  • visualiser le processus « actuel » ou « as-is » dans sa globalité, d'une manière transverse de bout-en-bout, depuis les fournisseurs jusqu'aux clients ;
  • disposer de toutes les informations et autres paramètres critiques du processus dans un même référentiel et dans une seule base de données ;
  • calculer et visualiser de multiples indicateurs en temps-réel ;
  • élaborer des « projections » ou « to-be » de scénarios d'amélioration ;
  • simuler différents scénarios en comparant les performances « to-be » avec la référence « as-is »  ;
  • identifier le meilleur scénario à implémenter réalisées en fonction des objectifs à atteindre ;
  • planifier et gérer les activités/tâches de l'implémentation des améliorations du processus projeté, en mode PDCA ;
  • continuer à monitorer les variations de performance (EFFICIENCE) du processus projeté et ainsi identifier les prochaines pistes d'amélioration au sein du Processus d'Amélioration Continue.

Définir les pistes d'amélioration

Accroître l'efficience des processus se fait donc grâce à une cartographie digitale, rapide et efficace de la chaîne de valeur, et cela en 3 étapes :

  • Analyse et cartographie de l'existant (as-is)
  • Projection des pistes d'amélioration (to-be)
  • Simulations digitales comparatives

L'application VSM 4.0 est un environnement de travail digital et collaboratif dédié aux équipes de lean management et de l'industrie 4.0. Elle aide à optimiser ou réinventer les processus de production ainsi que les processus administratifs en digitalisant les flux de valeur. La Value Stream Mapping VSM 4.0 d'iFAKT est une application basée sur le cloud et accessible par un navigateur qui permet de :

  • lire les valeurs et indicateurs-clés calculés automatiquement ;
  • accéder au processus (chaîne de valeur) en temps réel, à partir de n'importe quel appareil compatible Web : à l'atelier, à la maison ou en déplacement, il n'y a aucune limite au travail en mode collaboratif ;
  • identifier, visualiser et documenter les processus, les flux de matières, les défauts et les pistes d'amélioration en profondeur ;
  • comparer et simuler les processus (chaînes de valeur) à l'aide des données de planification existantes transférées depuis d'autres systèmes comme ERP, MES, CRM, etc.

Les bénéfices de la digitalisation des processus avec l'outil VSM 4.0

Grâce à l'application VSM 4.0, le lean management entre dans l'ère de la transformation digitale. VSM 4.0 permet de cartographier, concevoir et valider les chaînes de valeur, planifier informatiquement les actions d'amélioration à mener et ainsi raccourcir le temps de coordination au sein de l'entreprise.

Grâce à la digitalisation des chaînes de valeur, les données sont accessibles à tout moment et de n'importe quel endroit d'une manière multidisciplinaire et transparente. Même les chaînes de valeur les plus complexes peuvent être cartographiées, gérées et cordonnées à différents niveaux de détails, de sorte qu'il est toujours possible de garder un œil sur tout, de la vue d'ensemble jusqu'aux détails. Chez iFAKT, le Value Stream Mapping VSM 4.0 est une composante importante qui s'inscrit dans une architecture modulaire d'entreprise plus globale appelée Predictive ERP 4.0.

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement

Gains versus coûts

Du côté des coûts, les licences VSM 4.0 d'iFAKT sont disponibles en 4 versions, P0, P1, P2, P3, et sont basées sur des abonnements dont les prix varient de 15 à 495 francs.

De l'autre côté de la balance, la digitalisation des processus grâce à l'outil VSM 4.0 offre des avantages certains. Les gains estimés grâce à la digitalisation sont :

  • augmentation du « juste du premier coup » de 60 % ;
  • réduction de la charge de travail jusqu'à 25 % ;
  • réduction des temps de cycles, ou CT, de 40 % ;
  • augmentation de l'efficience des processus d'au moins de 30 %. MSM

(ID:47973809)