Vie des entreprises Claude Chèvre passe la main à son fils Cédric à la tête de Décovi

de Décovi

Related Vendors

Une page importante de l'histoire de Décovi, membre du Groupe Acrotec, s'est tournée en fin d'année avec le départ de Claude Chèvre, son directeur général depuis plus de 30 ans, qui a passé les rênes de l'entreprise à Cédric Chèvre, son fils. Une transition naturelle qui perpétue la tradition familiale au sein de l'une des plus importantes entreprises de décolletage en Suisse.

Claude Chèvre passe la main à son fils Cédric à la tête de Décovi.
Claude Chèvre passe la main à son fils Cédric à la tête de Décovi.
(Source : Décovi)

Décovi vient de fêter dignement son 75e anniversaire en présence des plus hautes autorités locales et cantonales. Une longue histoire née à Vicques en 1947 grâce à l'esprit entrepreneurial de Denis Chèvre qui a lancé son premier atelier avec trois décolleteuses à cames. Quelques décennies plus tard, en 1992, Denis Chèvre a transmis la direction générale de Décovi à son fils, Claude, actif depuis 1985 dans l'entreprise familiale. Trente ans plus tard, Claude Chèvre peut admirer le chemin parcouru et passer sereinement le flambeau à son fils. « C'est le bon moment. Décovi est en excellente santé et Cédric a remarquablement fait ses preuves. Nous venons de franchir le cap des 100 employés et, pour la première fois de notre histoire, le chiffre d'affaires mensuel de Décovi se situe au-delà des 3 millions de francs », confie Claude Chèvre.

Cette belle croissance est aussi à mettre à l'actif du futur jeune retraité qui a bien préparé l'avenir : « La forte croissance de Décovi va se poursuivre dans nos domaines de compétences horlogères et microtechniques. Nos carnets de commande peuvent en témoigner et les synergies au sein du Groupe Acrotec nous permettent aujourd'hui de proposer l'assemblage des masses oscillantes avec les roulements mis au point par KIF Parechoc. »

Claude Chèvre a aussi tenu à lancer le projet d'agrandissement de l'usine sur une nouvelle surface de 2000 m2, toujours à Vicques, qui s'achèvera en décembre 2023. C'est une étape importante du développement des compétences métiers de Décovi (ingénieurs mécanique, décolleteurs, programmeurs, mécaniciens de précision, contrôleurs qualité…) qui ont réussi à décrocher les certifications ISO 9001, 13 485 (médical) et 14 001 (environnement). Ce sera aussi un nouvel écrin pour l'exceptionnel parc de plus d'une centaine de machines CNC : décolletage, tournage, fraisage et 3 à 5 axes, décoration, gravage laser et imprimante 3D qui pourra encore s'étoffer.

Co-CEO depuis début 2022, Cédric Chèvre a donc naturellement pris seul la tête de Décovi au 1er janvier. « Cette succession familiale a été anticipée de longue date. Nos clients ont été informés et j'entretiens d'excellentes relations avec eux. Je suis aussi très bien entouré par une excellente équipe. C'est avec un grande motivation et fierté que je prends cette fonction dans un environnement qui nous oblige à nous adapter en permanence avec agilité. Nos défis pour demain sont multiples avec de nouveaux projets qui augurent des perspectives de croissance très intéressantes. Des investissements importants sont prévus pour acquérir les versions plus modernes de certaines machines, améliorer les performances et développer de nouveaux process en innovant

constamment dans les nouvelles technologies et notamment l'automation. Nous allons aussi poursuivre et intensifier nos efforts pour développer l'apprentissage et la formation continue afin de promouvoir les talents de demain en respectant notre fort ancrage local », explique Cédric Chèvre.

À propos de Claude Chèvre

Fils de Denis Chèvre, fondateur de Décovi en 1947, Claude a rejoint son père chez Décovi en 1985. Ensemble, ils constituent en 1987 la société anonyme Décovi, contraction de Décolletage et Vicques, dont la surface de travail est triplée. En 1992, Claude Chèvre est nommé directeur général en compagnie de son frère Jean-Paul, à la suite du retrait de son père. C'est sous son influence que Décovi connaît sa plus forte croissance. En avril 2000, il inaugure sa toute nouvelle usine en ayant acheté la première parcelle de la nouvelle Zone Industrielle La Romaine à Vicques. En 2008, Décovi fait les premiers essais fructueux d'usinage du métal lourd sans imaginer que 10 ans plus tard, les masses oscillantes représenteraient la part la plus importante de son chiffre d'affaires avec environ 1 million de pièces produites chaque année. C'est en 2009 que Claude Chèvre décide de rejoindre parmi les premiers le groupe Acrotec. Une décision audacieuse à une époque où ce genre de regroupements n'était pas monnaie courante. Mais une décision qui s'est avérée payante, respectueuse de l'indépendance de Décovi et garante de la succession familiale qui se met en place aujourd'hui. En 2011 et 2014, il pilote deux extensions successives de l'usine avec 1800 m2 dédiés aux masses oscillantes. Claude Chèvre laisse donc à son fils une entreprise très saine, innovante, riche d'une équipe qui a récemment franchi le cap de la centaine de personnes et qui vient de franchir le cap des 3 millions de chiffre d'affaires mensuel.

S'abonner à la newsletter maintenant

Ne manquez pas nos meilleurs contenus

En cliquant sur „S'abonner à la newsletter“, je consens au traitement et à l'utilisation de mes données conformément au formulaire de consentement (veuillez développer pour plus de détails) et j'accepte les Conditions d'utilisation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de confidentialité.

Dépliez pour les détails de votre consentement

À propos de Cédric Chèvre

Après avoir obtenu son diplôme d'ingénieur HES en mécanique, Cédric Chèvre a démarré sa carrière professionnelle en 2010 dans le domaine de la conception de machines-outils chez Tornos, puis Willemin-Macodel. Une période pendant laquelle il finit ses journées par des cours du soir pour obtenir un MBA en management. En 2015, son père l'appelle au sein de l'entreprise familiale, Décovi, pour prendre la responsabilité des masses oscillantes avec le succès que l'on connait aujourd'hui. En 2017, Cédric devient ainsi rapidement responsable de production puis directeur général adjoint en janvier 2021 et co-CEO en janvier 2022. Cédric est très attaché aux synergies qui existent et se développent au sein du Groupe Acrotec avec la volonté de préserver les valeurs de Décovi qui ont fait son succès et son identité depuis trois quarts de siècle.

MSM

(ID:48969707)