Analyse approfondie : Objectifs et principaux défis de la Chine et les opportunités qu'elles génèrent!

Chances et risques en rapport avec la Chine

| Auteur / Rédacteur: Nicolas Musy, spécialiste de la Chine / Jean-René Gonthier

La Nouvelle « Route de la Soie » de Chine part à l'étranger, pour vendre et faire du shopping!

Avec le ralentissement de la croissance, l'industrie chinoise des infrastructures est devenue surdimensionnée. La réduction des capacités est en cours (la fameuse réforme du côté de l'offre), mais une autre façon de résoudre le problème est d'apporter la vaste expérience de la Chine dans la construction d'infrastructures à l'étranger et de contribuer à réduire la surcapacité en générant plus d'entreprises dans le pays. Les sociétés d'État proposent avec empressement le développement des infrastructures en Asie, financé par des prêts alimentés par les importantes réserves de change de la Chine.

Ce faisant, le financement des infrastructures des pays voisins est naturellement une chance d'établir des relations plus étroites et d'améliorer la position de l'Empire du Milieu dans la région. Et d'ailleurs, elle permet à la Chine de créer ses propres institutions multilatérales, comme la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures à Beijing (AIIB), à laquelle la plupart des pays développés se sont joints pour financer, à l'exception des États-Unis. En conséquence, la Banque mondiale et la Banque asiatique de développement (essentiellement financées par les pays développés) auront moins de monopole en Asie.

Pour dérouler cette nouvelle Route de la soie à travers l'Asie, les entreprises chinoises sont fortement encouragées à aller à l'étranger, à réaliser des projets d'infrastructure mais aussi à acheter des entreprises et à accroître la présence mondiale de la Chine.

Des ports et des terminaux à conteneurs sont en cours de construction et d'achat (le Pirée en Grèce en est un exemple emblématique), des chemins de fer à grande vitesse sont prévus et financés en Asie du Sud-Est, des autoroutes et des barrages sont construits.

Du côté des investissements, l'acquisition de Syngenta (par ChemChina, une entreprise publique) pour plus de 40 milliards de dollars est l'exemple le plus visible de cette dynamique. Et si ces investissements visent à renforcer la capacité globale de la Chine à faire des affaires dans le monde entier, ils sont aussi un moyen de développer sa propre technologie.

Là encore, l'objectif ambitieux de la Chine, qui vise à devenir un leader régional, est de créer des débouchés de grande envergure. Ceux qui s'associent avec des entreprises chinoises construisant des infrastructures à l'étranger s'implantent dans un réseau de vente de taille chinoise. Et ceux qui peuvent utiliser des fonds chinois à la recherche d'une tête de pont à l'étranger peuvent avoir une voie rapide pour développer leur entreprise en plus d'obtenir l'accès au marché intérieur chinois. Encore une fois, ce n'est pas sans risques. (Nous aurons l'occasion de détailler les précautions à prendre dans le suivi de cette analyse.)

L'initiative « One Belt one Road » a peut-être encore du chemin à parcourir pour découvrir de nouvelles richesses. Début novembre 2018, le Président Xi ouvrira en personne la première exposition internationale des importations chinoises (CIIE) qui se tiendra du 5 au 10 novembre 2018 à Shanghai (neccsh.com). Il deviendra le salon des importations de la Chine, la contrepartie du salon des exportations de Guangzhou. Pour renforcer son image et devenir un acteur international plus attractif, la Chine veut équilibrer son commerce et importer beaucoup plus qu'elle ne le fait aujourd'hui. Cela signifie l'ouverture de vastes débouchés dans la vente d'aliments, de vêtements, d'articles de luxe et de design ou de services individuels importés, pour n'en citer que quelques-uns.

Le premier CIIE est censé être l'événement international le plus important de la Chine en 2018. Pour faire passer le message, Shanghai a construit pour l'occasion le plus grand bâtiment du monde (2 millions de mètres carrés).

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 45147710 / Tendances)