Analyse approfondie : Objectifs et principaux défis de la Chine et les opportunités qu'elles génèrent!

Chances et risques en rapport avec la Chine

| Auteur / Rédacteur: Nicolas Musy, spécialiste de la Chine / Jean-René Gonthier

La crise financière régulièrement annoncée par la Chine n'arrive jamais

Il ne fait aucun doute que l'augmentation de la dette de la Chine est alarmante par la vitesse à laquelle elle se produit. En plus, c'est un phénomène nouveau. Cela s'est produit au cours des 10 dernières années seulement. Avant 2008, l'impressionnante croissance à deux chiffres de la Chine était générée tout en maintenant une dette stable par rapport au PIB.

Aucun leader ne peut se sentir à l'aise avec une telle courbe. Pourquoi, alors, cette augmentation s'est-elle produite ?
Aucun leader ne peut se sentir à l'aise avec une telle courbe. Pourquoi, alors, cette augmentation s'est-elle produite ? (Source : Nicolas Musy ch-ina.com)

Sûrement, aucun leader ne peut se sentir à l'aise avec une telle courbe. Pourquoi, alors, cela s'est-il produit ?

Cette accélération sans précédent du niveau d'endettement est la réponse que le leadership de la Chine pourrait apporter à la nouvelle situation économique internationale après la crise mondiale de 2008. Avec la chute des marchés d'exportation, la croissance n' a pu être maintenue que grâce à une augmentation extraordinaire des dépenses intérieures consacrées aux projets.

En effet, l'augmentation du niveau de vie de la population chinoise, jusqu' à ce qu'elle atteigne des niveaux comparables à ceux du monde occidental, est un objectif primordial du Parti communiste. Cet engagement à offrir une vie meilleure aux Chinois, ainsi que le rétablissement de la fierté nationale de la Chine, sont les conditions essentielles du contrat non écrit que le gouvernement a passé avec sa population. Ce pacte confère aux dirigeants sa légitimité la plus critique et assure la stabilité sociale.

Pour reprendre les mots de Deng Xiaoping : « le développement est l'argument irréfutable ».

Ce n'est pas nouveau, cependant, comprendre l'importance critique de la croissance pour la Chine signifie qu'à moins d'une crise financière ou d'une confrontation géopolitique, la croissance continuera à se produire. La Chine continuera donc à générer plus de 10 millions d'emplois urbains par an[2], même si cela se traduira certainement par une baisse des taux de croissance (en pourcentage) d'une année sur l'autre.

Le Pacte avec la Chine est également la raison même pour laquelle une crise financière est très improbable. Alors que les Chinois sont capables de supporter d'énormes souffrances infligées par des circonstances extérieures, une crise économique due à une défaillance des systèmes financiers ou d'autres systèmes internes créerait la situation même dans laquelle le gouvernement perdrait son mandat. Cela ne veut pas dire que la Chine est à l'abri de la réalité économique, mais cela fait en sorte que le gouvernement accorde une attention considérable aux risques qu'il prend et s'assure de les maîtriser avant qu'ils ne se matérialisent.

En fait, la probabilité d'une crise financière est relativement faible, d'abord parce que toute la nouvelle dette générée est essentiellement financée par l'épargne de la population chinoise, mais aussi parce que la majeure partie de cette dette est absorbée par des entreprises publiques contrôlées par l'État et ne seront pas autorisées à faire faillite. En d'autres termes, le gouvernement contrôle les deux extrémités de la dette : l'épargne des prêteurs dans les banques publiques et les bénéficiaires des prêts, qui sont des entreprises publiques pour 67% de la dette.

Malgré tout, les défis auxquels fait face le leadership l'encouragent également à accroître le professionnalisme et l'efficience du système financier. En conséquence, les principales restrictions imposées à la propriété étrangère des institutions financières en Chine devraient être levées, à la suite de l'annonce officielle de novembre dernier [3]. Cela offrira sans aucun doute de nombreuses opportunités supplémentaires à la communauté financière internationale.

En outre, un ensemble complet de mesures a été pris l'an dernier pour maîtriser efficacement les risques de la dette [4]. Néanmoins, le renforcement du système financier ne saurait compenser à long terme la modernisation de l'économie réelle.

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 45147710 / Tendances)