Rechercher

Présentation du stand Bumotec - Starrag au salon EPMT 2017 Bumotec à Genève sera didactique et pragmatique

| Auteur / Rédacteur: Jean-René Gonthier, rédacteur en chef du MSM / Jean-René Gonthier

Le stand de Bumotec ou plutôt de Starrag-Vuadens SA se lance dans le renouveau scénographique avec une partie multimédia destinée à exposer clairement les atouts des machines maison et trois modèles récents à voir à l’œuvre.

Entreprises liées

S181
S181
(Source : Bumotec)

La présentation de Bumotec durant le salon EPMT, sera pour le moins originale. Non seulement elle se déroulera sur un espace ouvert, mais également par son contenu mixte où le multimédia se lie à l'usinage et à la vision de la fabrication en live.

En effet le stand A71 où se trouveront concentré les machines Bumotec aura ses 4 côtés ouverts. Il est situé à la croisée des chemins soit au sein des horlogers de l’EPHJ et partiellement du côté des fournisseurs de machines EPMT. Mais d’un autre côté Bumotec aurait aussi sa place sur SMT puisque ses machines sont aussi bien adaptés à usiner des pièces «medtech» que des composants de montres. Ce large stand de 108 m2, correspondant à un total de 12 modules de 9 m2, comprendra un total de 6 machines ou case study. Soit tout d’abord 3 machines en « chair et en os » et trois écrans démontrant des solutions réelles à des problèmes très courant rencontrés par les horlogers.

Vaste palette de machines sur le stand

Les visiteurs pourront admirer la S181, un centre d'usinage à 2 broches (et doté d'un étau pour la reprise de la cinquième face) révélée à l'EMO 2015 de Milan. Une dizaine de client l'utilise déjà à satisfaction et il continue d’être apprécié des connaisseurs de l’horlogerie. Avec son concept à 2 stations d’usinage, une broche à 40'000 t/min et sa grande capacité d’outils, la gamme s181 permet de produire des pièces de grande complexité à partir de barres allant jusqu’à 32 mm de diamètre. Doté d'un bâti en fonte minérale, une CNC dernière génération ainsi qu’un entrainement par moteurs linéaires la S181 est idéale pour la production de pièces d’horlogerie, d’instruments ou d’implants chirurgicaux. Il y aura aussi une nouvelle machine S100 mono dotée d’un module d’automation permettant de produire une platine complète en un seul cycle. Et côté finition Bumotec propose le S230, un centre de finition destiné à produire les index de cadran, une ligne de produit également utile au secteur joaillerie pour la production de bagues et d'alliances. Et du coté « virtuel », une vitrine multimédia comportant trois stations de travail permettra de montrer par des animations comment Bumotec entend solutionner trois problématiques rencontrées couramment dans la fabrication horlogère. Des solutions qui pourraient être résolues notamment avec une machine S100 multi dotées d’un système à palette Erowa et d'un robot Stäubli TX 60 pour rendre le tout totalement automatisé, soit une production à la fois fluide et précise. MSM

(ID:44699745)