Rechercher
 Gilles Bordet ♥ Schweizer Maschinenmarkt franz.

Gilles Bordet

Article de l'auteur

Illustration 1 - Le diagramme de Stirling permet de bien se représenter le travail du moteur. TC représente le déplaceur et TF le cylindre froid, le calage du déplaceur avec le moteur est de  90°.

Stirling, ce moteur mystérieux

>> Notre éditorial du MSM 7 intitulé « Des performances qui dérangent » et qui avait pour sujet le moteur Stirling a suscité beaucoup de réactions de nos lecteurs. Certains n'en n'avaient jamais entendu parler et d'autres désiraient de plus amples renseignements à son sujet. Voilà de quoi combler toutes les interrogations concernant ce mystérieux moteur aux performances surprenantes.

En savoir plus
Figure 1 : section coupée d’un polymère conducteur.
Swiss Plastics Cluster et le projet SigmaPlast

Le plastique, un matériau conducteur ?

>> Lorsque l’on pense conductivité électrique, les métaux viennent à l’esprit bien avant les plastiques. Pourtant, lorsqu’ils sont chargés, ces derniers peuvent se révéler des matériaux conducteurs particulièrement intéressants. Afin d’en estimer le potentiel, des membres du Swiss Plastics Cluster ont lancé le projet SigmaPlast, avec le soutien financier du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg.

En savoir plus
Avec Nano, DC Swiss propose un programme complet pour les opérations de micro-taraudages.
Les secrets pour un micro-assemblage réussi

Micro-taraudages dans le domaine horloger

>> Les opérations de micro-taraudages sont un domaine très particulier pour plusieurs raisons. Les principales sont inhérentes à la taille des outils utilisés, à la nature des matériaux usinés et à la difficulté du contrôle. DC Swiss propose avec sa gamme Nano un programme complet d'outils parfaitement adaptés au monde horloger mais aussi à toutes les applications en microtechniques pour des taraudages compris entre 0,3 mm et 1,4 mm, aux normes métriques 4H et NIHS.

En savoir plus
Le taraudage manuel est effectué à l'aide d'un tourne à gauche.
Le taraudage révélé

Taraudages: comment définir un processus fiable?

>> On connaît bien le problème: le taraudage est souvent la dernière des opérations à réaliser: la pièce est presque terminée, un filetage hors norme ou une rupture de l’outil signifie un rebut de pièce, un arrêt de la machine, une reprise de la pièce n’est pas toujours possible, dans certain cas l’extraction du taraud cassé n’est pas permise, voire même impossible.

En savoir plus