Rechercher

Les robots aident l'homme Apprendre à un robot à récolter des tomates

| Auteur / Rédacteur: Source : Wageningen Plant Research / Jérémy Gonthier

Récolter un poivron, une tomate ou enlever une feuille peuvent sembler être des gestes simples. Mais programmer un robot pour qu'il puisse le faire est presque impossible. C'est pourquoi une unité de l'université de Wageningen étudie comment un robot autodidacte peut être utile dans une serre.

Entreprises liées

En collaboration avec de nombreux experts de Wageningen dans ces domaines d'application, l'unité conçoit des systèmes de robotique agricole pour le bétail, l'agriculture de plein champ, l'horticulture et les chaînes du frais.
En collaboration avec de nombreux experts de Wageningen dans ces domaines d'application, l'unité conçoit des systèmes de robotique agricole pour le bétail, l'agriculture de plein champ, l'horticulture et les chaînes du frais.
(Source : WUR)

Les robots commencent à être disponibles pour le domaine agroalimentaire, notamment dans les serres. Ils peuvent travailler 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, dans des conditions de température et d'humidité élevées, en opérant dans des conditions très hygiéniques. Bien qu'ils puissent effectuer des tâches répétitives avec une grande précision et en respectant les délais, dans la serre, leur utilisation est limitée à la surveillance des cultures ou à une tâche unique très spécifique avec une variété de cultures bien définie, par exemple la récolte des fraises. Mais chaque tâche différente nécessite un robot différent. Un robot qui est capable d'apprendre d'un être humain serait beaucoup plus polyvalent.

C'est pourquoi l'université de Wageningen étudie les applications possibles des robots autodidactes dans le domaine de l'agroalimentaire, comme les serres, les champs, le bétail, la transformation des aliments ou l'agriculture aquatique, grâce au projet Knowledge Base Robotics du programme Data-Driven High Tech (DDHT).

Galerie d'images

Comment le robot apprend-il ?

La recherche sur les possibilités en matière d'horticulture est effectuée au sein de l'unité commerciale « Horticulture sous serre » de l'université. Les chercheurs montrent au robot de petites actions, encore et encore, chaque fois effectuées de manière légèrement différente ou sous un angle différent. Le robot apprend à exécuter une tâche, s'entraînant pendant des semaines en utilisant une approche d'apprentissage par renforcement.

De cette façon, le robot apprend des tâches qui sont naturelles pour l'homme mais très difficiles à programmer, comme retirer une feuille lorsqu'une tomate mûre est cachée derrière lui ou éviter le contact avec un humain sur son chemin. En outre, l'unité étudie comment les robots apprennent à réagir à des conditions difficiles comme les espaces de travail limités dans la serre en raison de la présence des cultures et des conditions d'éclairage qui changent constamment.

Robotique agroalimentaire

Plus de 60 ingénieurs et chercheurs travaillent avec des partenaires industriels sur de nouveaux systèmes robotiques pour l'agroalimentaire.

L'unité est spécialisée dans l'intelligence artificielle et la détection, en particulier spectrale, l'apprentissage et la vision. MSM

(ID:46759516)