Une automation parfaite : Stabro peut produire 72 heures sans intervention humaine.

72 heures de production sans personnel

| Auteur / Rédacteur: Matthias Böhm, rédacteur en chef SMM / Marina Hofstetter

Un fonctionnement aussi simple qu'un grille-pain

Baton Kuqi, chef de production chez Stabro déclare : « Le fonctionnement de ce genre de systèmes est toujours crucial. Idéalement, il devrait être aussi facile à utiliser qu'un grille-pain. La formulation est peut-être exagérée, néanmoins je félicite BMO pour le résultat. »

M. Dietsche ajoute : « Je suis moi-même capable de reprogrammer le système pour une nouvelle série et une nouvelle gamme de pièces, quand bien même je ne travaille pas avec quotidiennement. C'est crucial dans une PME comme la nôtre. Si l'employé responsable est absent pour cause de maladie ou de vacances, tous les autres collègues sont en mesure de faire fonctionner le système ».

« Les développeurs néerlandais savent exactement ce qui est demandé sur le marché. Ils savent aussi que la simplicité d'utilisation est l'un des plus grands besoins des entreprises de production. Bien sûr ce n’est pas le seul critère, ce sont tous les paramètres qui doivent convenir : fiabilité des processus, taille, structure des coûts, interfaces logicielles. Mais la simplicité de l'opération est la clé du succès. Toute personne capable de faire fonctionner un smartphone peut également faire fonctionner ce système. », complète M. Minikus.

M. Dietsche confirme : « Si je devais programmer une nouvelle petite série, elle le serait en cinq minutes. Mes opérateurs de machine le font encore plus vite. C'est important. Ils n'ont pas à programmer le robot, cela se fait de manière automatique. Ils ne seraient de toute façon pas en mesure de le faire. Leurs compétences résident dans la programmation de machines-outils à commande numérique, pas dans la programmation de robots. Et c'est là que l'automatisation de BMO s'avère très utile. Ça ne pourrait pas être mieux. »

Titanium 180 : système d'automatisation flexible

Le Titanium 180 de BMO est un système d'automatisation flexible possédant une grande capacité autant pour le chargement de palettes que de pièces brutes, et permettant d’automatiser de manière flexible les grandes et petites séries. Même dans sa version standard, plusieurs séries différentes de produits peuvent être gérées automatiquement sans intervention de l'opérateur.

Pour compléter ce thème
 
Les entreprises

Chez Stabro, à la fois des palettes et des pièces individuelles sont stockées dans le système. Les pièces individuelles sont simplement placées dans des tiroirs agencés sur une grille. Le Titanium 180 peut compter jusqu'à sept tiroirs. Chez Stabro, six de ces tiroirs sont utilisés pour le chargement des pièces individuelles, le septième permettant de charger des séries différentes. Tous les autres paramètres sont saisis via le logiciel de commande.

En outre, Stabro dispose de 38 emplacements de palette de 395 × 395 mm, qui sont chargés dans la machine par un robot à l'aide d'un système de serrage à point zéro. Ce sont en général des pièces plus grandes et plus lourdes (15 kg ou plus) qui sont placées sur les palettes, pièces pour lesquelles le préhenseur n’est pas adapté.

«Pallet in motion» – La cellule de production avec beaucoup de profit

Automation clé en main pour utilisateurs de machines-outils

«Pallet in motion» – La cellule de production avec beaucoup de profit

16/05/20 - Les exigences des entreprises de production en Suisse sont de plus en plus élevées. Ils recherchent des automatismes dans le plus petit espace afin de pouvoir rester compétitifs en termes de prix. lire...

Le cas des tours de serrage

À la question de savoir si le système peut également fonctionner avec des tours de serrage, M. Minikus répond : « En général, les tours de serrage peuvent être intégrées au système. La solution d'automatisation est conçue pour cela. Mais il doit y avoir une bonne raison pour vouloir les y intégrer. »

M. Dietsche rajoute : « Je peux par expérience rajouter quelque chose à ce sujet : nous avons déjà des tours de serrage en service dans un centre d'usinage horizontal. Ce système est parfait pour l'usinage efficace de plusieurs pièces. Mais intégrer des tours de serrage au système de BMO n’aurait aucun sens. En effet, avec une tour de serrage, chaque pièce doit être installée manuellement, ce qui implique une intervention humaine. Ce que nous aurions dû faire à la main est fait de manière entièrement automatique par le système BMO et la machine-outil avec étau automatisé. C'est un avantage incontestable. Il peut néanmoins y avoir des applications où des tours de serrage peuvent être nécessaires, même avec le système BMO. Mais avec un centre vertical comme celui que nous utilisons, c'est clairement hors de question ».

Contenu de l'article:

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 46610797 / Automatisation)