Rechercher

Rendez-vous du 14 au 17 octobre 2020 à Milan 32e BI‑MU pour saisir la reprise des investissements 4.0

| Auteur / Rédacteur: Source : Ucimu / Marina Hofstetter

Il reste moins d'un mois avant le rendez-vous avec la 32e BI‑MU : l'évènement italien de référence pour l'univers de la machine-outil, de la robotique et des systèmes d'automation se déroulera du 14 au 17 octobre 2020 dans le parc d'expositions de fieramilano Rho.

Entreprises liées

Logo de l'événement BI-MU
Logo de l'événement BI-MU
(Source : Ucimu)

Promue par Ucimu-Sistemi per Produrre, l'association des constructeurs italiens de machines-outils, robots et système d'automation, et organisée par Efim-Ente Fiere italiane macchine, l'édition 2020 de BI‑MU, malgré les conditions tout à fait particulières du contexte, présente un bon niveau d'adhésion de la part des exposants, un vaste répertoire technologique et une attente positive du nombre de visiteurs.

« Cette année, l'événement est plus concentré que d'habitude mais tout aussi intéressant, car nous avons activé une série de nouvelles initiatives en corollaire de l'exposition, conçues pour offrir une expérience qui répond aux attentes de ceux qui seront présents à la foire », déclare Alfredo Mariotti, directeur général de l'Ucimu.

Galerie d'images

Un programme complet

À la 32e BI‑MU, les opérateurs de l'industrie manufacturière trouveront un salon riche en contenus et capable de représenter les principales tendances en matière de technologie de production et de systèmes d'automation, de fabrication additive, robots, automatisation, industrie 4.0, technologies auxiliaires, technologies habilitantes, IdO, systèmes de vision, logiciels, solutions pour la manutention industrielle et la gestion d'entrepôt.

Parallèlement aux machines, l'offre des secteurs contigus sera présentée - selon la tradition - dans des Espaces d'Innovation spécifiques, parmi lesquels se détachent :

  • FabbricaFutura, dédié aux développeurs de logiciels et aux technologies pour la connectivité, la gestion et la sécurité des données ;
  • Robot Planet, dédié aux robots, industriels et collaboratifs, aux intégrateurs et aux systèmes d'automation ;
  • BI‑MU Additive, un lieu de rencontre et d'échanges pour les développeurs, les fabricants et les clients de « machines-outils de troisième type » ;
  • BI‑MU Logistics, pour la logistique et la manutention ;
  • SUB4TECH pour la sous-traitance technique et les services à l'industrie.

Forte du succès de la dernière édition, en 2020 aussi BI‑MU mènera de front sa dimension de salon et les approfondissements culturels thématiques développés à travers un programme de colloques sur des thèmes spécifiques et des événements parallèles qui accueilleront les échanges avec des leaders d'opinion ainsi que des présentations de technologies similaires également de la part des exposants. Ceci et beaucoup plus seront au cœur de BI‑MUpiù, dans l'arène située dans l'une des halles de la foire.

« Pour cette édition, nous avons travaillé avec un dévouement particulier à l'organisation de rencontres axées sur des sujets particulièrement pertinents pour les opérateurs du secteur manufacturier, en y associant des experts de haut niveau. Le calendrier des évènements que nous présenterons prochainement, dès que nous aurons terminé les rendez-vous en cours, sera encore plus attirant pour les visiteurs qui viendront à la 32e BI‑MU », déclare Alfredo Mariotti.

Une grande nouveauté de l'édition 2020 sera BI‑MUpiùDigital, un espace de démonstration promu par la Fondation Ucimu qui représentera le potentiel de l'usine numérique grâce à la connexion de quelques machines installées dans les stands, dont on pourra suivre à distance l'activité et le fonctionnement. Un espace spécial est également consacré à l'Usine numérique, avec dix des acteurs les plus importants de l'univers de l'IdO.

Une édition qui s'avère aussi symbolique

« Depuis toujours symbole de compétence et d'innovation, la 32e BI‑MU a une valeur encore plus grande que les éditions normales : c'est un salon porte-drapeau avec lequel nous voulons - dans le respect des distances réelles et des règles imposées par la loi en matière de sécurité sanitaire - démontrer la cohésion des entreprises du secteur. C'est pourquoi nous sommes très fiers du travail accompli et de la réponse de ceux qui ont décidé de participer au salon, démontrant ainsi la forte volonté de normalité et de reprise que chacun souhaite retrouver. Confirmer BI‑MU pour nous les organisateurs, et pour les nombreux exposants y participer, est une façon, la meilleure, d'affirmer que l'Italie est forte, exactement comme son industrie. », ajoute Alfredo Mariotti. « Le pays a été durement frappé par cette pandémie mais, conscients des limitations et des normes qui imposent de se réunir selon de nouvelles modalités et une attention particulière, nous avons pensé qu'il était nécessaire de donner un signal fort au monde. »

C'est également pour cette raison que BI‑MU présentera une série de nouveaux services pour valoriser encore plus la participation à la 32e BI‑MU, des services destinés à multiplier les retombés en termes de promotion résultant de la présence à l'événement. Parmi ceux-ci figure le projet innovant BI‑MUonline que nous dévoilerons peu avant l'événement et qui intéressera, à titre gracieux, tous les exposants qui souhaiteront y participer. »

BI‑MU sera le premier événement du secteur après l'arrêt forcé de ces derniers mois qui a imposé l'annulation ou le report de tous les salons internationaux dédiés au secteur de par le monde. Après des mois d'arrêt des investissements dans les systèmes de production, la 32e BI‑MU sera le bon endroit pour relancer son activité, créer de nouveaux contacts, découvrir les nouveautés du secteur et commencer à réfléchir à de nouveaux investissements en vue de la reprise économique attendue dès le début de 2021. »

Massimo Carboniero, président de l'Ucimu-Sistemi per Produrre, déclare : « Nous, fabricants de machines-outils et de technologies 4.0, avons déjà relevé un premier rebond au cours de ces premiers mois après le confinement. Il s'agit principalement de commandes collectées sur le marché italien, qui se révèle plus réceptif et plus dynamique de nos autres débouchés traditionnels, européens et non européens. »

« Ces conditions, ainsi que le positionnement temporel très proche de la fin de l'année, suggèrent que la 32e BI‑MU coïncidera avec le moment où les entreprises, après le gel forcé de la consommation, voudront sérieusement reprendre leurs investissements dans les technologies de production 4.0, également motivés par les mesures incitatives du Plan de Transition 4.0 prévues par la Loi budgétaire 2020. »

MSM

(ID:46880446)