Demag fournit 3 ponts roulants monopoutre à Debrunner

Comment doper la sécurité et l’efficacité au travail

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Les nouveaux ponts roulant Demag installés dans les entrepôts Debrunner. (Image: Debrunner)
Galerie: 4 photos
Les nouveaux ponts roulant Demag installés dans les entrepôts Debrunner. (Image: Debrunner)

>> Debrunner Acifer AG à Birsfelden exploite l'entrepôt central du Groupe Koenig. L’entrepôt central fait fonction d’entreprise de logistique à la fois traditionnelle et moderne et se concentre sur la distribution d'aciers corrodés. L’assortiment est vaste, s’étendant des barres, en passant par les poutres et les tôles jusqu’aux profilés, aux tubes et à l’acier blanc.

Créé en 1953/54 à Birsfelden, l’entrepôt central couvre une surface de stockage de 42'500 m2, répartie sur 9 halles. L’acier est entreposé temporairement à Birsfelden d’où il est ensuite livré dans les entrepôts régionaux des sociétés Debrunner Acifer.

Déplacer l’acier

Les neufs halles de l‘entrepôt central sont dotés chacun de deux ponts roulants, voire trois et facilitent à Debrunner le travail quotidien tel que le chargement et le déchargement de conteneurs, le transport dans des entrepôts intermédiaires ou l’équipement des unités de sciage. «Pour les plus de 1200 mouvements de ponts quotidiens en 2 équipes, nos collaborateurs et les ponts constituent le cœur de l’entreprise», déclare Monsieur Durand, directeur du site de Birsfelden et de Frenkendorf.

Outre les ponts roulants Demag, les halles sont aussi dotés d’autres ponts pour une raison pertinente, déclare Monsieur Durand. «Nous poursuivons systématiquement une stratégie à 2 marques avec nos fournisseurs, la concurrence animant le marché et ayant un effet stimulant. De plus, nous conservons notre indépendance.»

Dans le passé, nous nous étions concentrés sur un seul fournisseur, mais nous voulions abandonner cette stratégie. Lorsque la décision d'investir dans de nouveaux ponts roulants est devenue pressante pour moderniser la technique de manutention, un appel d'offres a été lancé. Demag a emporté la décision et a été référencé comme nouveau fournisseur.

«Demag a su nous convaincre à plusieurs titres. D’une part, Demag est un acteur mondial bien positionné à l’international, ce qui est un gage de sécurité et de continuité, également pour les investissements futurs. D’autre part, Demag fait grand cas de la proximité du client. J’ai déjà visité beaucoup d'usines Klöckner. La plupart d’entre elles étaient dotées de ponts roulants Demag et toutes fonctionnaient à merveille. Cela m’a fait forte impression», apprécie Monsieur Durand.

L’argument central qui a conduit Debrunner à choisir Demag a été, selon Monsieur Durand, sans nul doute le grand réseau de service après vente sur toute la Suisse. Debrunner travaille en 2 équipes et ne peut pas se permettre d’interrompre l'exploitation. Avec de telles cadences, Debrunner doit pouvoir compter, en cas de défaillance, sur un technicien de maintenance se rendant sur place dans les plus brefs délais, quelle que soit l’heure.

Concept logistique pour optimiser la manutention

Les investissements dans les nouveaux ponts font partie d’un concept logistique. Les anciens ponts roulants avaient déjà plus de 40 ans et ne répondaient plus aux exigences actuelles. La question de la sécurité du travail jouait en particulier un grand rôle ; c’est un facteur qui compte beaucoup chez Debrunner. Ainsi, il a été décidé de remplacer 3 ponts pour optimiser et moderniser la manutention. Les 3 ponts roulants se sont partagé le «travail». Le pont roulant avant est utilisé pour le chargement et le déchargement de conteneurs et met à disposition le matériel pour la station de préparation des commandes. Le pont roulant arrière équipe la station de sciage et achemine les aciers vers l'entrepôt intermédiaire. Une fois la commande préparée, celle-ci est conditionnée pour e transport. Le troisième pont roulant a en charge la station achats supplémentaires et apporte son aide au chargement et au déchargement des produits lors de leur livraison.

Les trois ponts roulants anciens sont remplacés par des ponts roulants Demag modernes pour accomplir le travail. Il a été décidé d’utiliser 3 ponts roulants mono-poutre EKKE, d’une capacité de 2x2 tonnes chacun. Avec une portée de 18 mètres et une vitesse de 30 mètres par minute, leur but est de simplifier la tâche des opérateurs. La poutre est une poutre à caissons dotée d’un palan à câble électrique et d’un chariot roulant monorail. La course de crochet est de 10 mètres. De plus, la grue a été équipée d’une radio-télécommande Demag DRC-10. Un couple de fréquences libre a été utilisé pour un fonctionnement parfait sur fréquences radio. De plus, les 340 mètres de rail à bourrelet ont été remplacés par un chemin de roulement de 260 mètres.

Unique en son genre, la technologie CAN-bus de Demag contribue à la sécurité de l'installation. Les chariots se surveillent mutuellement en tandem grâce au traitement permanent de la signalisation dans l’ordinateur central. Les capteurs contrôlent à tout moment la régularité de la marche des deux treuils de levage. L’électronique intelligente contraint les palans à une marche parallèle permanente. La charge suspendue ne peut pas glisser ou se déplacer. En cas de panne d’un palan à câble, le deuxième dispositif de levage s’arrête automatiquement. Les informations destinées à l’utilisateur sont transmises directement sur les écrans de l’interrupteur de commande. Pour transmettre les données, Demag s’appuie sur un protocole de signal sûr et normalisé selon EN 954, en version de cat.3. Le paquet complet de sécurité permet à Demag de respecter amplement les règles de la norme EN 15011 sur les appareils de levage à charge suspendue.

Travail de précision et haute sécurité

Laissons juger ceux qui sont vraiment en mesure de le faire : Le grutier Heinz Schweizer a une très grande expérience dans la manutention de l'acier. Depuis 37 ans, il commande les ponts roulants chez Debrunner Birsfelden et les nouveaux ponts ne l’enthousiasmaient guère. «Les nouveaux ponts roulants Demag sont plus lents que les précédents et il faut bien plus de fonctions pour les mêmes opérations», telles étaient les critiques de Monsieur Schweizer tout au début.

Mais après une brève période de rodage, la critique s’est avérée infondée, les avantages l’ont de loin emporté. «Les nouveaux ponts roulants Demag sont plus simples à ajuster et présentent ainsi une sécurité nettement supérieure. Depuis, nous n’avons pratiquement plus eu d’accidents. La commutation supplémentaire permet de travailler avec le pont roulant avec plus de concentration. La nouvelle commande permet de manœuvrer au centimètre prêt. Le déplacement en continu du chariot nous permet des transports de charge sans mouvement pendulaire. Le pont roulant marche en silence, mais réagit immédiatement si l’on appuie sur un bouton et s’arrête en douceur, sans balancement ultérieur. C’est un énorme soulagement. Grâce à la précision des capteurs, je ne cours pas le risque que le pont roulant vienne cogner, même lorsque je forme les jeunes grutiers», déclare Monsieur Schweizer, décrivant le détail de son travail.

Et Monsieur Schweizer conclut : «A posteriori, je dois dire que le pont roulant avance effectivement plus lentement que l’ancien, mais notre productivité est nettement plus élevée qu’auparavant parce que les temps de manutention sont nettement plus courts et que le taux d'erreur est devenu pratiquement nul. 25 à 30 semi-remorques par jour, cela fait une jolie quantité.»

Le plus grand défi du projet était le respect des délais

Pour Demag, l’étude du projet représentait l’un des plus grands défis avec des délais impératifs extrêmement serrés à respecter. Debrunner travaille 52 semaines en 2 équipes, de sorte que le montage et la mise en service devait avoir lieu pendant la période de Noël pour ne pas déranger la bonne marche de l’exploitation courante. De même, les roulements et les rails ont dû être remplacés, car ils reposaient sur une ancienne structure. La planification a été réalisée avec précision et la mise en œuvre contrôlée avec rigueur. Lorsque le personnel est revenu de vacances après Noël, tout marchait impeccablement.

« Demag nous a prouvé qu’il était un prestataire d’une extrême compétence. La préparation, la planification et la mise en œuvre étaient parfaitement au point. De plus, nous avons eu de bonnes expériences dans la mise en place et le montage des ponts. Notamment, la coopération a fonctionné à merveille, particulièrement entre le service clientèle Demag et notre atelier.

Nous retiendrons certainement Demag à l’avenir, et n’hésiterons pas à recourir plus tôt à leur assistance pour soutenir nos projets. Ce qui nous permettra de profiter davantage du savoir faire technologique de l’entreprise», résume Monsieur Durand. <<

Ajouter un commentaire

copyright

Cette contribution est protégée par le droit d'auteur. Vous voulez l'utiliser pour vos besoins ? Contactez-nous via: support.vogel.de/ (ID: 32908360 / Logistique)