La métallisation à froid, le « cold spray » revient au top en tant que nouvelle méthode de fabrication

« Cold Spray » : dernier venu dans l'additif métallique

| Auteur / Rédacteur: Jean Guilhem, journaliste indépendant / Gilles Bordet

La Spee3D est concue et fabrique e à Melbourne en Australie.
La Spee3D est concue et fabrique e à Melbourne en Australie. (Source : Speed 3)

La SPEE3D a été conçue en Australie à partir du procédé « Cold spray » pour réaliser des pièces en fabrication additive. Avec ce principe, des poudres métalliques sont agglomérées par collision à vitesse supersonique.

Développé au milieu des années 1980 pour la métallisation à froid, le « cold spray » revient au top en tant que nouvelle méthode de fabrication additive métallique. Son principe est relativement simple. Il repose sur l'accélération d'un gaz chaud à l’intérieur d’une tuyère convergente-divergente qui transforme température et pression du gaz en éjection à vitesse supersonique. Il ne reste plus qu’à injecter dans le flux, des poudres qui vont se trouver propulsées à très haute vitesse. Résultat : Positionnée entre 20 et 40 mm de la cible avec un angle de tir au plus près de la normale à la surface, la tuyère projette des micros grains accélérés aux environs de 1200 m/s. Cette pulvérisation à ultra haute énergie cinétique sur le substrat crée la fabrication additive car au-dessus d'une certaine vitesse, qui est caractéristique pour chaque matériau, les particules forment à l'impact un revêtement dense très adhérent. Il ne reste qu’à épaissir la déposition en passes successives millimétrées. Les gaz utilisés sont l'air, l'azote ou l'hélium. L'utilisation de ce dernier permet d'atteindre de plus hautes vitesses mais demeure réservé aux matières les moins ductiles vu son prix élevé.

Le procédé élimine les contraintes de températures élevées des dépôts et substrats car le « cold spray » s’effectue à dans un environnement qui ne dépasse pas 100°C, d’où son nom. Ainsi les effets de fusion, d'évaporation, de cristallisation, d'oxydations spécifiques aux projections thermiques sont tout simplement éliminés.

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 45239950 / Machines-outils)