Nouvelle chaire de mécatronique à l'EPF de Zurich

Coopération technique dans le Val-de-Travers

16/01/12 | Rédacteur: Jean-René Gonthier

Voici des adaptations typiques parmi de nombreuses variantes possibles. En modifiant la configuration standard des axes DynX il est aisé de s'adapter aux besoins des applications clients. (Image: www.etel.ch)
Galerie: 4 photos
Voici des adaptations typiques parmi de nombreuses variantes possibles. En modifiant la configuration standard des axes DynX il est aisé de s'adapter aux besoins des applications clients. (Image: www.etel.ch)

>> L'EPF de Zurich unit ses forces à celles de la société ETEL, basée dans le canton de Neuchâtel. La société, spécialisée dans les entraînements directs et les systèmes de positionnement de haute précision, soutient la création d'une nouvelle chaire de mécatronique à l'EPF de Zurich, renforçant ainsi la formation et la recherche dans un domaine technique important pour les deux partenaires.

Le Val-de-Travers n'attire pas uniquement les amateurs d'absinthe, une boisson jadis interdite. Dans cette vallée, qui s'étend à travers le Jura jusqu'à la frontière française, la société ETEL développe et produit avec succès des systèmes d'entraînement et de positionnement de haute précision depuis 1974. ETEL emploie aujourd'hui environ 400 collaborateurs, dont de nombreux ingénieurs et techniciens, et s'impose comme un des principaux fournisseurs mondiaux dans le domaine des systèmes mécatroniques de haute précision.

La mécatronique fournit les bases pour les applications industrielles

ETEL a élargi son cercle de hautes écoles partenaires avec l'EPF Zurich dans l'optique d'assurer aussi à l'avenir son avance technologique ainsi que l'accès à des personnes qualifiées. ETEL soutiendra l'EPF de Zurich avec un financement initial destiné à la mise en place d'une nouvelle chaire dans le domaine «Mechatronic Actuator System». La mécatronique est un domaine de connaissance et de recherche de plus en plus important, qui associe mécanique, électronique et informatique. Elle fournit les bases pour une large palette d'applications industrielles (systèmes d'entraînement, ateliers de production, robots, technologie médicale, etc.).

La nouvelle chaire sera basée au Département des technologies de l'information et d'électrotechnique (D-ITET). Elle comble une lacune importante dans l'activité de recherche et d'enseignement technique à l'EPF de Zurich et complète les chaires dans le domaine de l'électronique de puissance, de la technologie des capteurs, de la nanoélectronique, ou même de la robotique. «Il est réjouissant de constater que cette collaboration permettra de former davantage d'ingénieurs pour la place industrielle Suisse», souligne Ralph Eichler, Président de l'EPF Zurich, au sujet du partenariat avec ETEL.

Innovation dans le cadre d'un partenariat public/privé

ETEL recherche une étroite collaboration avec l'EPFZ, d'une part, en raison de la demande d'ingénieurs en mécatronique, qui sont indispensables pour la poursuite de la croissance de la société. La demande actuelle de tels spécialistes dépasse largement l'offre en Suisse. Denis Piaget, l'un des deux Directeurs d'ETEL, déclare: «La question de savoir si notre succès se poursuivra à l'avenir dépendra également de notre capacité à combler notre besoin en ingénieurs hautement qualifiés». D'autre part, la Direction d'ETEL espère que le partenariat public/privé entraînera de l'innovation supplémentaire pour l'entreprise.

Des synergies sont également attendues dans le cadre de la collaboration, le partenariat devant donner lieu à des projets de recherche, des travaux de mémoires ou des stages en entreprise. L'EPFZ bénéficiera de la donation liée au partenariat via l'ETH Zurich Foundation. <<

Pour compléter ce thème
ETEL en deux mots
ETH Zurich et Compagnie

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 31255110) | Archiv: Vogel Business Media

Ajouter un commentaire