Motorisation

Maxon Motor AG: Opportunity fête ses huit ans sur la planète Mars

20/02/12 | Rédacteur: Edouard Huguelet

Le véhicule martien Rover Opportunity. (Image: NASA/JPL-Caltech)
Galerie: 3 photos
Le véhicule martien Rover Opportunity. (Image: NASA/JPL-Caltech)

>> Au bout de huit ans sur Mars, le rover Opportunity découvre des traces de présence d’eau sur la planète rouge. D’après la NASA, le rover a découvert fin 2011 des veines particulièrement claires d’un minéral – il s’agit apparemment de gypse – s’étant formé dans un courant d’eau.

Pour les scientifiques, les couches de gypse découvertes par Opportunity sur Mars représentent une véritable sensation. Ils sont sûrs que cette découverte apporte la preuve irréfutable de la présence d’eau à cet endroit. Au cours de son passage dans la très solitaire plaine Meridiani, le rover est tombé tout à fait par hasard sur ces bandes claires visibles dans le sous-sol. Une analyse du minéral trouvé doit aider à mieux comprendre l’histoire de Mars. Il y a des milliards d’années, l’atmosphère de la planète Mars était bien plus dense et l’eau ne manquait apparemment pas à sa surface. Aujourd’hui l’atmosphère est tellement ténue qu’il est impossible à de l’eau d’exister sous forme liquide.

Preuves irréfutables de présence d’eau sur Mars

Les couches se sont exactement formées à l’endroit où elles viennent d’être trouvées. À cet endroit, l’eau s’est infiltrée par des fissures du sous-sol. Le calcium présent dans les roches volcaniques s’est décroché et a été ensuite emporté par l’eau. Une réaction entre le calcium et le soufre présent soit dans la roche elle-même soit dans des gaz volcaniques s’est alors produite. L’une des couches étudiées au bord du cratère Endeavour est longue de 50 cm et large de 2 cm. Opportunity n’avait encore jamais rien rencontré de semblable à ces couches de gypse appelées «homestake» par les scientifiques. D’après le scientifique en chef de la mission Rover, Steve Squyres de l’Université Cornell à Ithaca, cette roche est assez courante sur la terre, mais sa découverte sur Mars relève quasiment du miracle. Il ne va pas sans dire que tous les géologues en sautent de joie. «Cette découverte apporte sans aucun doute la preuve qu’à cet endroit de l’eau s’est infiltrée par des fissures et a atteint le sous-sol», explique M. Squyres.

En route depuis huit ans sur Mars avec des moteurs maxon

En janvier 2012, Opportunity fête ses huit ans sur la planète rouge. À l’origine, une mission de 90 jours uniquement était prévue. Depuis le 25 janvier 2004 le rover arpente Mars pour le compte de la NASA et a, entre temps, parcouru 35 kilomètres en prenant quelques 162 400 clichés de la surface et de l’atmosphère de la planète, qu’il a ensuite transmis au centre de contrôle de Pasadena/Californie.

Ce sont des moteurs maxon motor qui font en sorte que le rover se déplace en toute sécurité sur le sol de Mars. Opportunity comporte en tout 39 moteurs DC maxon motor, qui remplissent leur rôle inlassablement, et ce depuis huit ans. Des entraînements de précision sont utilisés pour entraîner le bras robotisé, la perceuse, la commande de la caméra, le mécanisme de commande, ainsi que pour les six roues permettant au véhicule de 180 kilos, 1,60 m de long et 1,50 m de haut de se déplacer sur la surface de Mars.

Les moteurs utilisés sont des produits standard avec des diamètres de 20 et 25 millimètres, fournissant un rendement de plus de 90%. Quelques modifications uniquement ont été nécessaires pour adapter les moteurs aux conditions difficiles régnant sur Mars. En effet, les températures peuvent varier entre –120°C et +25°C. De plus, les moteurs devaient pouvoir être en mesure de supporter le voyage jusqu’à Mars. L’atmosphère très spéciale constituée à grande majorité de dioxyde de carbone représente également un défi particulier pour ces moteurs de haute précision.

Plus de huit ans de bons et loyaux services

Opportunity a fêté ses 8 ans le 9 janvier 2012. À la base, la NASA avait envoyé deux rover sur Mars. Cependant, plus aucun contact n’a pu être établi avec «Spirit», le jumeau d’Opportunity, depuis Mars 2010. Mais son successeur est déjà en route: Le MSL (Mars Science Laboratory) «Curiosity», lancé en novembre dernier, devrait atterrir sur Mars en août 2012. <<

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 32049900) | Archiv: Vogel Business Media

Ajouter un commentaire