Conférences et tables rondes à l'EPHJ-EPMT-SMT

Espaces de savoir et de partage pour les visiteurs

| Auteur / Rédacteur: Autor Name / Jean-René Gonthier

Table ronde à l'EPHJ-EPMT-SMT 2016 consacrée à l’attitude des jeunes suisses quant aux montres connectées.
Galerie: 3 photos
Table ronde à l'EPHJ-EPMT-SMT 2016 consacrée à l’attitude des jeunes suisses quant aux montres connectées. (Source : TheWATCHES.tv SA)

Comme chaque année l'EPHJ-EPMT-SMT nous rappelle que ce salon international de la sous-traitance est aussi un point de convergence d’experts et de spécialistes en tout genre. Bref, un endroit idéal pour se tenir au courant des dernières évolutions techniques et commerciales de l'industrie.

Voici l'aperçu des tables rondes et espaces de partage du salon EPHJ-EPMT-SMT. Les conférences se déroulent du mercredi 21 juin au vendredi 23 juin. Elles traitent de thèmes actuels, notamment dans les matériaux, l'impression 3D ou 4D, l'avenir de l'horlogerie, l'impression par laser 3D, la Health Valley et les convergences et pour terminer la semaine, l'organisateur propose une table ronde junior sur les métiers de demain dans l'horlogerie. Un cycle de conférence sur l'industrie 4.0 est aussi prévu le jeudi 22 juin.

4.0, est-ce une évolution technique ou sociétale ?

Conférence EPHJ - Des machines et des hommes, Évolution technologique et révolution sociétale ?

4.0, est-ce une évolution technique ou sociétale ?

10/05/17 - C'est une révolution technologique importante mais aussi un changement sociétal majeur. L’usine 4.0 permettra-t-elle la ré-industrialisation ou une diminution du temps de travail, contribuera-t-elle au développement durable grâce à une meilleure exploitation des ressources ? lire...

Matériaux nouveaux, horlogerie et plus si entente…

Mercredi 21 juin de 10 à 12 heures - Une montre, cela reste petit comparée par exemple à la carlingue d’un avion! Contrairement à d’autres secteurs, l’horlogerie est dans les faits peu gourmande en volumes, en ce qui concerne l’usage de matériaux. Elle n’est donc pas l’endroit idéal où se font recherches, développements ou grandes révolutions. Toutefois, depuis toujours, les horlogers se sont systématiquement aventurés vers les autres secteurs, l’ensemble des micro-techniques, voire les Medtech, mettant leurs historiques curiosités au service de leurs produits. Les emprunts de procédés, les transferts de technologies et les exploitations dérivées font donc partie des usages. Ainsi, fréquemment de nouveaux matériaux et alliages en provenance de l’automobile, du spatial, de l’aéronautique, ou de bien d’autres branches des industries de la précision, s’offrent des incursions en territoires horlogers. Certains s’y installent, à demeure, comme par exemple cet or rose qui, avant d’être une incontournable tendance dans la fabrication des boîtes de montre d'aujourd’hui, vient à l’origine de l’industrie dentaire. Autour de cette table ronde, une brochette d’intervenants brillants, des scientifiques, chercheurs, voire des professionnels de dépôts de brevets, sont réunis autour du journaliste horloger indépendant Joël A, Grandjean, rédacteur de Watchonista Magazine, modérateur du jour. La passion et la connaissance seront servies en réparties, en anecdotes, en fragments de vie. A ne pas manquer.

Intervenants :

  • Paul Vahlé, Directeur commercial, Bangerter Microtechnik AG
  • Evelyne Vallat, Responsable de projets, Association Suisse pour la Recherche Horlogère (ASRH)
  • Massoud Dadras, Expert matériaux au Laboratoire de la Science des matériaux et la fiabilité des composants du Centre Suisse d’Electronique et de Microtechniques SA
  • Jean-Claude Bihr, PDG de Alliance Mim

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 44703356 / Formation)