Histoire d'une reprise d'entreprise mécanique baignant dans la réussite

Changement de main et nouveau cap

| Rédacteur: Jean-René Gonthier

Dominique Girardin et Stéphane Rüegg, les repreneurs de Yerly Mécanique SA.
Galerie: 29 photos
Dominique Girardin et Stéphane Rüegg, les repreneurs de Yerly Mécanique SA. (Source : Marco Zanoni / Lunax)

Le patron créateur de cette PME a atteint l'âge de la retraite et a réussi le défi de retrouver un repreneur solvable et surtout capable de poursuivre dans les mêmes rails tout en donnant un nouveau souffle à l'entreprise Yerly Mécanique SA.

Cet entrepreneur établi à Delémont fabrique des posages et systèmes de serrage pour les machines-outils. Yerly Mécanique SA est une société prospère de type familial où l'esprit de travail en commun au sein d'une petite équipe en est le garant. Néanmoins Michel Yerly arrivant à 65 ans cette année souhaite prendre sa retraite. Monsieur Yerly c'est non seulement le patron mais également la cheville ouvrière, l'âme de l'entreprise et aussi le créateur de tous les posages, systèmes de serrage et autres produits qui ont fait le succès de cette entreprise. « La transmission d'une entreprise est un processus compliqué et éprouvant sur le plan émotionnel » concède Michel Yerly le cédant, ex PDG, fondateur et propriétaire de Yerly Mécanique SA. Il déclare encore « Il y a deux ans, je me suis mis à la recherche d'un repreneur. Deux choses me tenait particulièrement à cœur : que l'entreprise reste à Delémont et que mes 12 collaborateurs gardent leur emploi. ». Des exigences pleines de bon sens que la banque Raiffeisen a accepté en y mettant une seule condition, soit l'accompagnement du successeur durant les 6 premiers mois. Ainsi Michel Yerly est heureux d'accompagner le duo de repreneurs à savoir Messieurs Stéphane Rüegg et Dominique Girardin.

Après plus de 30 ans d'activité, l'entrepreneur Michel Yerly a donc cédé son entreprise – Yerly Mécanique SA – à l'ingénieur Dominique Girardin et à Stéphane Rüegg, diplômé de gestion. La Banque Raiffeisen Ajoie était à leurs côtés tout au long de ce processus de passage de témoin.

Qui sont les repreneurs

L’intégration suit son cours... Stéphane et Dominique continueront à faire beaucoup de choses comme Michel. «Mais, ajoute Dominique, nous sommes maintenant deux à la tête de l’entreprise. Nous avons plus de ressources et voulons conquérir de nouveaux marchés.» Michel n’a rien contre. D’ailleurs, il est globalement très satisfait du travail du nouveau tandem : « Plus je les connais, mieux je dors la nuit », assure Michel Yerly en riant. Faisons donc connaissance avec le duo des repreneurs.

Dominique Girardin, l'ingénieur

En possession d'un diplôme de l'EPFL en microtechnique Dominique Girardin a déposé de nombreux brevets dans le secteur de l'électricité courant fort et de l'horlogerie. Il a été successivement directeur du bureau d'étude chez Turck – Interprox SA, puis responsable d'une ligne de produits aux Ateliers Busch SA et les derniers dix ans il était directeur technique auprès de l'entreprise Pibor ISO SA. Il maitrise parfaitement l'anglais et l'allemand c'est donc un directeur qui ouvrira largement de nouveaux marchés aux produits de Yerly à savoir les posages et systèmes de serrage.

Stéphane Rüegg, le gestionnaire

Stéphane Rüegg a d'excellentes connaissances linguistiques en allemand et en anglais. Caractérisé par un parcours atypique, en possession d'un CFC de mécanicien en automobile et d'employé de commerce, il associe des compétences techniques et de gestion. Dans ses derniers emplois, il était directeur commercial auprès du fabricant de boîtes de montre Simon & Membres puis responsable du département de service après vente de la firme Ateliers Busch SA. MSM

Ajouter un commentaire

copyright

Ce texte est protégé par les droits d'auteur. Si vous désirez l'utiliser pour des besoins personnels veuillez consulter les conditions suivantes sur www.mycontentfactory.de (ID: 44759371 / Vie des entreprises)